Non, vous ne rêvez pas !

mercredi 26 août 2020



Cela fait exactement 110 jours que je n’ai pas posé de mots, ici.
Cela fait même exactement 237 jours que ne je n’ai pas écrit comme je le fais depuis 9 ans, ici.
J’imagine que mon blog est aux oubliettes pour beaucoup et pourtant, moi, je n’arrive finalement pas à le laisser de côté…


Depuis plusieurs jours, j’ai envie d’écrire de nouveau.

J’ai envie de partager simplement ce qui me passe par la tête.

Vous allez me dire que je suis indécise, que je dis blanc, puis bleu, puis vert.
Et vous auriez raison parce que c’est exactement ce qu’il s’est passé dans ma tête, ces derniers mois.

Mon blog me manque...


Je n’avais pas l’intention de l’abandonner totalement, mais il aurait dû faire partie de mon projet de biscuiterie. [On en reparlera en temps et en heure, ici, mais pour le moment je digère la pilule !
Ça viendra, mais pas tout de suite, malheureusement !]


A côté de ça, je me disais qu’Instagram pourrait largement assouvir ce besoin de partager tout le reste, avec vous. Et en vérité, spoiler alert : PAS DU TOUT !

Je voulais faire plus de vidéos, sans utiliser YouTube. Je sais que beaucoup d’abonnés Instagram apprécient mes Stories, même longues, car ils peuvent faire autre chose à côté, juste en les écoutant. Certaines personnes cuisinent, d’autres étendent leur linge, font leur repassage, quelques abdos ou rien du tout sur leur canapé en écoutant mes histoires qui trainent (je le sais, on me le dit souvent !).
Du coup, je me suis dit qu’il fallait que je mise tout là-dessus…

Mais, ce n’est pas la même sensation quand je me pose et que j’écris mes articles.
Ils me prennent plus de temps, j’aime les relire plusieurs fois pour qu’ils reflètent avec exactitude mes pensées ou ce que j’ai envie de vous dire. C’est une bulle de temps que je prends pour MOI et qui me permet de me poser.

Alors oui, je m’en plaignais il y a encore quelques mois de ce temps passé à gérer mon blog.
C’est EXACTEMENT la raison pour laquelle je disais me lasser…

Et c’était la vérité, je le pensais sincèrement ! Avec un peu de recul, j’étais dans une sorte de spirale qui ne ralentissait pas et que tout ça ne me permettait pas de comprendre qu’écrire pour mon blog, c’était un moment qui me faisait du bien, même s’il est chronophage. Il fallait juste qu’une vraie pause me fasse sauter tout ça aux yeux !

Blogguer = partager en toute tranquillité ?


La définition de « Slowlife », c’est globalement le fait de ralentir son rythme de vie, prendre du temps pour soi, profiter de l’instant présent… Et j’en passe. Vous aurez probablement saisi le parallèle que j’établie avec les blogs ?

Le fait de vouloir tout donner sur les réseaux sociaux, tel qu’Instagram, me parait parfois un peu en décalage avec cette philosophie de vie que j’apprends à apprécier de plus en plus. Même si on le fait à son rythme, sans se préoccuper des chiffres et tout ça, j’ai le sentiment qu’on consomme très rapidement ce qui y est publié. Les Stories restent 24h, on passe à la suivante avant même d’écouter totalement la fin d’une phrase… Les photos défilent, on like sans forcément lire les légendes… Et si, en tant que créateur de contenu, tu n’es pas actif chaque jour, tu passes rapidement aux oubliettes… Bref, ça va (trop ?!) vite !

Pour les blogs, comme je le disais précédemment, on doit prendre le temps de lire ou relire, parfois de longs articles. Cela demande « un petit effort », dans le sens où, on vous propose de vous poser, ce qui implique qu’on ne peut pas faire autre chose en parallèle. De peut-être cliquer sur un lien qui illustre ce qui a été écrit. On a peut-être envie d’aller voir un autre article qui est dans la continuité de celui qu’on découvre. On a peut-être plus l’envie de prendre le temps de rédiger un commentaire (je suis mauvaise élève depuis quelques mois, mais je me soigne !) pour donner son avis. Je sais pas, le côté magazine, bien qu’il soit sur écran me renvoie plus à l’image d’une personne posée qui bouquine et du coup, me ramène à cette image de calme et de ralentissement dont j’ai besoin.

Attention, je ne crache pas sur les réseaux sociaux que je consomme et que j’apprécie toujours (différemment, certes !). Ces deux outils font parties de mon quotidien, certes. Je les adore pour différentes raisons. Mais à chaque fois, mon blog est finalement celui qui colle le plus avec ce que je suis.

C’est le projet qui dure !


9 ans que j’y partage quasiment tout ce que je vois, lis, bois, mange, découvre.
J’ai eu des grands hauts et de magnifiques bas.
Je l’ai détesté autant que je l’adore.
J’ai parfois bossé plus dur pour des articles où je n’ai jamais touché un seul centime que dans mes différents emplois…

En relisant mes articles (certains sont absolument nuls !), je trouve génial d’avoir pu partager tout ça et triste d’avoir baissé les bras si rapidement, simplement parce que j’étais dans une période où mon temps était mal géré et que ça été un peu plus compliqué à surmonter que d’habitude.

La preuve que rien n’est impossible : nous sommes débordés par l’emménagement, je gère Victor pendant que Le Mari a repris le boulot, on range, on nettoie, on doit finir les travaux à la maison aussi… Pourtant, je suis là, assise face à mon bureau, dans ma petite cuisine, pendant que Victor dort et j’écris avec le sourire, sans pression… Chronophage ou pas, ça me fait du bien !

Je n’ai pas (plus !) de planning !


Je publierai quand j’aurais besoin de bavarder de choses et d’autres : food, culture, quotidien… Si quelque chose m’a donné le sourire, me met en colère, me rend triste, me fait marrer et que j’ai besoin de prendre mon temps pour le partager

Si par chance, on me propose des partenariats (j’en reçois au moins deux par semaines, depuis le déconfinement, malgré la pause du blog ! J’en ai refusé certains, je chiale encore !), je les choisirai avec grande précaution pour ne pas me sentir envahie et surtout j’imposerai mon style pour garder le plaisir de travailler sur ces articles.

Créer du contenu, j’ai toujours adoré ça. Peu importe comment, j’ai toujours apprécié créer des choses et les partager par la suite. Ce blog, c’est certainement l’espace de création où je me suis toujours sentie la plus libre, où j’ai rarement douté de ce que j’y partageais.

Je n’ai pas d’attente particulière sur ce qu’il adviendra de cet espace, simplement l’envie de lui insuffler un brin de vie. Alors, j’espère que vous serez de la partie, qu’on pourra échanger de nouveau, que vous saurez prendre plaisir à lire mes aventures…

A la prochaine,

Pauline.

2 commentaires

  1. Coucou Pauline, je te rejoins totalement sur le fait que sur insta, il faut il y etre "tout le temps" pour ne "rien" louper. par exemple, je suis partie quelques jours en vacances, j'ai pas mal déconnectée, j'ai loupé des story que tu as faites du coup je suis "larguée" sur le pendant/aprés déménagement. c'est comme si on devait vraiment regarder insta chaque jour. les blogs c'est différent, j'ai du me "poser" pour te lire, et la j'écris un commentaire qui ressemble plutot a un roman 🤣 mais je n'ai pas forcément le reflexe de venir. d'ailleurs je devais te lire hier soir, et j'ai fait autre chose, j'ai oublié ... ^^
    bonne journée Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Anaïs,
      Merci pour ce commentaire.
      Mais tu résumes parfaitement la chose au final : même si tu n'as pas le temps ou que tu ne penses pas à lire l'article, tu sais qu'il est dispo quand tu le veux et tu consommes à ta convenance.
      Pour le déménagement, je vais partager des petits trucs ici, aussi, tu pourras te mettre à jour, rien ne s'est passé comme prévu..
      Belle journée à toi.
      Pauline.

      Supprimer

Dans Ma Boite | Blog du quotidien | Tours