Mon Calendrier de l'Avent 2019

jeudi 21 novembre 2019


On se retrouve aujourd’hui avec un premier article de Noël. Avec une semaine d’avance sur le 1e décembre, je vous propose de quoi vous occuper ce week-end en réalisant un calendrier de l’Avent Homemade !

Pour celui-ci, il sera réservé à Victor qui maintenant est assez grand pour apprécier le concept, sachant que nous sommes de grands amateurs de cette tradition, avec Le Mari, je trouvais cool qu’il puisse partager avec nous, ce petit moment.


Je vais l’adapter à son âge, avec moins de choses sucrées et des éléments qui lui feront plaisir… Du coup, j’ai aussi adapté la thématique puisque je lui ai créé un calendrier « Chemin vers Noël ». Une route pour le traîneau du Père Noël qui ira de jour en jour, jusqu’au 24 décembre! Mon Mari a même vu dans ce calendrier un jeu pédagogique, d’autant plus que Victor est très très très demandeur de jeux avec des lettres ou des chiffres, ça tombe à pic !

Alors…


Si habituellement, je vous propose des idées qui ne sont pas ultra compliquées sur le papier, j’ai un peu plus « galéré » sur ce D.I.Y. Non pas qu’il soit complexe en soit, mais en fait, j’avais dessiné un petit croquis qui au fur et à mesure s’est avéré impossible à réaliser, avec ce que j’avais sous la main.

Car oui, j’avais envie cette année (par manque de temps et budget limité !) de faire un calendrier avec des trucs qu’on avait à la maison. On est hyper surchargé à l’appartement qui devient trop petit pour nous trois et du coup, en utilisant du matériel de bricolage du Mari et un peu de matos de D.I.Y que j’ai moi, c’était l’idéal pour « désencombrer » en matériel.

Mais, j’ai eu les yeux plus gros que le ventre… Pas certaine que cette expression colle bien avec la situation, mais grosso modo, j’ai eu une idée qui pouvait se faire seulement si j’avais un pend de mur entier pour y coller des élements… Chose impossible, vous le comprendrez !

J’avais une liste de choses assez précise : une planche de bois récupérée, un peu de ruban scratch blanc, un pistolet à colle avec de la colle, du coton, de la peinture. Sauf qu’en y regardant de plus près, la planche en bois était pourrie (elle a vécu dehors trop longtemps et franchement, ce n’était pas une belle idée !), je n’avais qu’un « reste » de scratch…

Donc, premier conseil, si vous n’avez pas un minimum de bazar à la maison, vous risquez de devoir investir dans deux ou trois trucs.


J’ai la chance, aussi, que la marque Cléopâtre ai accepté de m’aider en me filant un peu de peinture et de pâte WePam. Mais on reparle de tout ça, plus tard…

Alors, alors, alors…


Je vais vous mettre la liste ci-dessous de tout ce que j’ai utilisé...

Vous aurez besoin :

- Un cadre photo 40x50 (ou plus grand, ce sera mieux !), 

- Du scratch blanc (ou de n’importe quelle couleur),

- De la pâte WePam (pour les personnages),

- Du coton,

- De la peinture (pour moi, de l’acrylique puisque j’avais prévu de peindre du bois à la base… Mais l’avantage, c’est que ça tient sur tout !),

- Des boites en cartons avec les chiffres de 1 à 24,

- De la colle (en pistolet ou peu importe !),

- De la ficelle

- Des gommettes.

Allez, c’est parti…

ETAPE 1 – Le plateau


J’ai récupéré le dos du cadre photo pour le peindre en vert. Le mien étant un cadre pas cher, c’était du carton. Il a eu tendance à onduler avec l’humidité, ce qui n’est pas grave puisqu'on va recouvrir avec le verre (qui est aussi du plastique dans mon cas !), par la suite.


J’ai déposé deux couches de peinture mais honnêtement si vous devez investir dans des peintures pour ce projet (et d’autres ensuite, puisque ce sont des produits qui se gardent et qui se conservent TRES bien !), je vous conseille les produits Cléopâtre ! Je suis fan depuis plusieurs mois, où j’avais déjà eu l’occasion de tester les gouaches et d’autres produits, notamment pour les ateliers peinture avec Victor et la peinture ne bouge pas malgré les pots ouverts depuis plusieurs mois. La couleur est top et la couvrance de l’acrylique est parfaite !



[Ici, j’ai rencontré ma première contrariété ! Le plateau vert, c’est joli mais ça faisait plus chemin du Lapin de Pâques que chemin du Père Noël… J’ai donc dû composer avec ce que j’avais à la maison, en déchirant quelques morceaux de coton et en parsemer par-dessus le plan vert, en le laissant transparaître à quelques endroits… Et même à ce moment, je doutais franchement du rendu final ! Mais, j’ai continué ! Persévérance, quand tu nous tiens…]

ETAPE 2 – La figurine du Père Noël, son traîneau et son renne


Alors là, je n’ai franchement pas cherché longtemps. Pinterest est ton meilleur ami et j’ai simplement cherché « rennes en fimo » « traîneau en fimo » et « père noël en fimo » et le tour est joué. Je vous encourage à le faire également, parce que peut-être que mes choix ne vous plairont pas !

Je peux simplement vous conseiller une chose ! Si ça ne ressemble pas à 100% à ce que vous avez vu, ce n’est pas grave, du tout ! Pour ma part, je m’étais mise la barre bien trop haute et je voulais faire du réaliste. Finalement, je ne suis rabattue sur des modèles plus « cartoon » et Victor a adoré !


C’est aussi une étape que vous pouvez partager avec vos enfants. Pour ma part, j’ai sorti la pâte à modeler de Victor et il m’a « aidé » tout du long. Il était hyper content de me montrer son interprétation libre du Père Noël ! Et il était surtout hyper heureux de voir ce que j’étais en train de modeler pour lui !

J’ai fait le choix de la WePam étant assez fan de la pâte polymère à la base. C’est Le Mari qui m’a fait découvrir il y a quelques années la pâte Fimo (je vous laisse découvrir le décor qu’il avait en parti fait avec, à l’époque !) et je me suis beaucoup amusée avec !

Mais c’est une pâte qui vieillit mal et nous avons dû nous séparer de tous les restes que nous avions gardé qui étaient inutilisables. Du coup, j’avais entendu parler chez ChalaModa de cette fameuse WePam, créée en local en plus, puisque Cléopâtre, pour ceux qui ne le sauraient pas est basé à Ballan-Miré ! J’apprécie le fait qu’elle sèche à l’air libre, et qu’elle soit plus clean que les pâtes habituelles. Et puis, honnêtement, je trouve que cette pâte se travaille bien plus facilement que la FIMO, en la malaxant bien, elle est hyper facile à modeler et puis ça sèche en à peine 24h, bref, je suis très contente d’avoir pu tester la WePam et je vous la recommande !


Du coup, j’ai fait mes petits personnages, j’ai collé ce qui devait être collé au pistolet à colle et c’est tout. Alors oui, je ne vous aide pas beaucoup avec cette étape mais si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le modelage, pourquoi ne pas trouver un petit Père Noël ou tout autre petit personnage déjà tout-fait (que vous avez même déjà dans vos déco de Noël !). Un origami. Un découpage dans un morceau de carton… Bref, peu importe ce qui se baladera sur le chemin qu’on va faire juste après, il faudra simplement que vous colliez une bande de scratch (inverse à celle du chemin, sinon, ça ne collera pas ! CQFD !) en dessous ou au dos de votre bonhomme et laissez tout ça de côté !


Pour ma part, pour que tout le monde se promène sur mon décor en une fois, j’ai collé Papa Noël et son pote sur un morceau de carton que j’ai peint également. J’ai scellé le tout avec une petite ficelle discrète et le tour était joué ! Petit rappel, il faut qu’il tienne à la verticale… D’où la ficelle ! Papa Noël a mangé trop de cookies, il était peu lourd pour ma colle !

On continue…

ETAPE 3 – Le chemin en scratch


[Deuxième contrariété, je n’avais pas assez de scratch pour faire toute ma composition. Du coup, j’ai dû en acheter quelques rouleaux supplémentaires. Action a sauvé mon travail. J’ai pu y trouver exactement ce dont j’avais besoin pour 70ct le bandeau de scratch ! PARFAIT !]

[Troisième contrariété, j’avais initialement pensé que je pourrais coller mes boites directement à la place du jour du mois, sur le verre du cadre. Grosse erreur de ma part, le cadre était trop petit et du coup, impossible de coller à la fois mon chemin pour mon traineau et les boites du calendrier. J’ai donc revu entièrement cette partie, pour poser sur le verre, seulement la partie chemin et numérotation…]

Avant de vous lancer, je vous encourage vraiment à imaginer votre trajet sur une feuille de papier. Parce qu’il faut absolument optimiser tout votre cadre pour avoir la place de coller votre scratch, coller vos gommettes pour les jours du mois et avoir assez de place pour déposer votre Père Noël et son traineau sur le plateau ! Et ça prend BEAUCOUP de place ! Vraiment, BEAUCOUP ! Pourtant, j’avais fait mon croquis mais qui initialement était fait avec une grande planche de bois que je n’ai pas pu utiliser, donc… Bref ! Avec un peu de réflexion, ça a marché au top.


Une fois que vous avez bien pensé votre chemin, vous allez coller, un du côté du scratch. Pour ma part, j’ai pris le côté « doux » qui pourrait plus faire penser à des nuages ou de la neige, en fonction de l’effet que vous souhaitez donner.


Et pour finir, coller des gommettes où vous inscrirez les jours du mois tout au long de votre trajet. ATTENTION ! Encore une fois, faites-en sortes de bien répartir les jours, sinon, votre personnage n’aura pas la place de s’arrêter au jour J !

ETAPE 4 – Les Boiboîtes !


[Quatrième contrariété, mon chemin ne pouvant accueillir mes personnages et mes boîtes (qui devaient être des sachets en tissu, à la base !) sur le tableau, j’ai dû composer…]

J’ai acheté des petites boites en carton à remplir. Encore une fois, je les ai déniché à Action et ça ne m’a pas coûté très cher (2€50, je crois !). Alors oui, sur le papier, on aurait pu s’arrêter là mais sinon, il n’y aurait pas eu de D.I.Y !


Ne pouvant pas coller les boites (trop grosses !) sur mon chemin, je les ai collés tout autour du cadre. La technique est simple. Il me restait du scratch et j’ai fait en sorte de pouvoir tout caller sur les bords gauche, droit et le bord supérieur (puisque mon cadre est posé sur un meuble, le bord du dessous est libre, c’est plus pratique !). Encore une fois, vous faites comme vous pouvez et au final, je suis bien plus contente de ce résultat final ! J’ai mis les chiffres dans le désordre, pour que Victor cherche aussi un peu en fonction de la journée.


Enfin, j’ai ajouté quelques restes de coton sur le dessus du verre du cadre, ça donne un peu de relief et c’est vraiment hyper joli ! Enfin, de mon point de vue de la nana qui a passé littéralement une demi-journée sur ce calendrier, en s’arrachant les cheveux et qui a plusieurs fois douté de publier ce D.I.Y !

---- ----

Voilà, j’ai fait le tour de ce D.I.Y !

Entre nous, j’ai mis un peu de temps à savoir si j’allais ou non, publier ce D.I.Y. Il ne ressemble tellement pas à mon croquis de départ, que ça m’a franchement vexé ! J’avais envie d’un truc hyper original et qui sort de l’ordinaire et même si c’est tout de même le cas et que je me suis amusée à le fabriquer, ça été un peu compliqué et ça m’a pris beaucoup de temps pour ce résultat.

Je vous encourage à tester, tout de même, puisque maintenant que je l’ai adapté, il est tout à fait faisable et même assez facile en réalisation. Mais l’accouchement a été compliqué, pour moi, dirons-nous…


Pour la partie remplissage, je vais faire hyper simple ! J’avais un petit budget comme tous les ans pour remplir nos calendriers de l’Avent. Du coup, pour Loulou, j’ai acheté une boite de Duplo avec des animaux sauvages, qu’il n’avait pas encore. Le livre « Monsieur Noël ». Un autre truc que je ne dirais pas ici, parce que Le Mari aura le même pour le jour du 24 ! Et puis, je ferais des biscuits pour remplir les autres cases. J’ai aussi trouvé quelques chocolats en magasin bio, pour faire plaisir deux ou trois jours sur le mois. Voilà ! Simple et sympa…

Si jamais, le D.I.Y n’est pas votre kiff (pas sûr que vous aurez lu cet article !), je vous propose de retrouver aussi mes idées précédentes sur le blog qui sont moins compliquées à mettre en œuvre ! Nous sommes adeptes de ces calendriers de l’Avent réutilisables d’une année sur l’autre, on y met ce qu’on veut dedans (pas forcément du chocolat !) et ça fait toujours plaisir de l’imaginer. En tout cas, moi, j’adore réfléchir à ce que je vais mettre dedans et voir la réaction du Mari quand il découvre les cases (en plus, mois, je le fais assez tôt, comme ça j’oublie ce qui est dedans !). Hâte de voir Victor avec le sien, cette année !


Voilà, c'est tout ! Et vous alors, vous aimez les calendriers de l'Avent ? Vous l'avez déjà fait ? Déjà acheté ? Dites-moi tout ça en commentaire ! Allez, moi je file faire ma petite sélection "cadeaux sympas" pour Noël ! 

1 commentaire

  1. Tu t’es super bien débrouillée avec la WePAM �� j’aI toujours été nulle pour modeler des personnages.
    Très sympa comme idée de calendrier

    RépondreSupprimer