33 ans.

mercredi 16 janvier 2019

Anniversaire, 33 ans, Dans Ma Boite, lettre, trecoule

Article totalement imprévu et pour cause, je vous avais dit que je ne souhaitais pas en faire pour mon anniversaire et cette nuit, l’illumination m’est venue. Si, j’ai envie d’en faire un ! Pas plus de raison à ça, peut-être seulement le fait que j’ai toujours adoré mon anniversaire et qu’il serait idiot de faire comme si de rien n’était…

Même si, cette année, Carnet Prune fête ses 30 ans le 16 janvier et qu’elle va clairement éclipser mon anniversaire, je n’ai pas envie de faire la même bêtise que l’an passé. Où j’ai totalement occulté cette journée. Non pas que j’ai du mal à voir les années qui passent, ou que je ne veuille pas en parler, c’est juste que je n’ai pas su quoi faire l’année dernière. La nana avec sa « nouvelle » vie de Maman, de femme, de personne en doute professionnel ne savait comment fêter son anniversaire avec le sourire et la bonne humeur. En fait, je n’avais juste pas envie parce que je ne me sentais pas complètement à l’aise dans mes baskets et que je prenais un an de plus sans savoir où j’allais et qui j’étais… 

Un peu dur la situation pour une nana, qui les années précédentes, fêtait son anniversaire pendant une semaine et sortait presque avec une tiare sur le crâne. Bref… 

Du coup, aujourd’hui, je vais faire un article ultra perso. Mais vraiment… Une lettre à moi ! Ce que j’ai envie de me dire à moi ! Ça ne va pas intéresser tout le monde, j’en suis consciente mais selon moi, c’est LE jour où je dois faire cette introspection et m’écrire à moi-même. J’aurai pu le coucher sur une feuille, dans mon journal perso, mais mon blog est un peu comme mon journal intime et du coup, c’est l’endroit parfait pour coucher ces quelques phrases… 



Bravo Pauline, t’es une Maman qui déchire ! 


C’est sûrement ce qui te qualifie le mieux, à l’heure où je t’écris ! Oh ça va paraître prétentieux, mais pour une fois, tu t’en fous ! 

Victor, c’est ton second souffle. Après les mille merdes qui te sont arrivées, et celles qui t’arriveront certainement encore, c’est ton espace de vie et de régénération. Quand tu passes ne serait-ce que 5 minutes avec cet enfant, c’est comme si tout allait mieux et que rien ne pouvait vous toucher. Son sourire, ses petites bêtises, ses mimiques drôles à mourir de rire… Tout ça, c’est ton sas de décompression ! Et entre nous, tu n’as franchement besoin de rien d’autre que d’un moment passé avec Victor pour te sentir bien et en phase avec toi-même. Au top, non ? 

D’ailleurs, les autres trucs que j’ai à te dire dans cet article, découlent pas mal de cet événement. C’est ton deuxième anniversaire en tant que Maman et l’an passé, tu n’avais certainement pas encore compris à quel point ce petit être avait bouleversé ton existence. A quel point tu avais changé. Et à quel point, ce changement était bénéfique pour toi ! Certainement que des gens doivent penser qu’ils ne te reconnaissent plus, que tu dois être moins « fun » et pourtant je trouve que tu n’as jamais été autant toi-même que depuis que tu es Maman. 

Parce que tu es une Maman comme TU l’entends. Et encore une fois, ça plaira pas à tout le monde. Mais le fait d’avoir pris le dessus sur cette sensation de devoir écouter autrui, tout le temps, ça t’a libéré d’un poids immense. Tu as beaucoup plus confiance en toi. Moins de doute quant à l’éducation de votre fils. Tu es fière de toi et de ce que tu inculques à Victor, et tu as raison. Tu n’es peut-être pas la pro de l’éducation positive, mais tu fais de ton mieux. Peut-être qu’aux yeux de certains, tu passes pour une Maman laxiste, mais moi, je sais que non et que tu fais ce qu’il faut. Victor est en bonne santé, il mange bien, il rigole, il joue, il est épanoui, il évolue encore plus vite que tu ne l’aurais imaginé… Je pense que même si on peut toujours s’améliorer en tout, pour ce point, je crois que tu fais ce qu’il faut et que tu offres à ton enfant tout ce qu’une Maman doit offrir ! Et je suis fière de toi… Tout simplement ! Parce que tu as réussi à chasser pas mal de démons, pour lui offrir une vie simple et douce. Ce n’est pas facile tous les jours, y a des hauts et y a des bas, heureusement que Papa est là, mais cette année, je sens que tu as franchi un cap et que tu vas tout faire pour le tenir jusqu’au bout ! 

Du coup, 33 ans et Super Maman ! 



33 ans, et bien dans tes baskets… 


Ça aura mis du temps ! Beaucoup de temps… Je ne reviendrais pas sur tout ce que tu as déjà raconté sur ce blog quant à tes problèmes de poids et d’anorexie. Mais je crois que pour la première fois, on peut dire que tu es vraiment en phase avec ton corps ! Et ce n’était pas gagné… 

Il est loin d’être parfait. Depuis ta grossesse, il te reste des hanches et un peu de cuisses. Mais entre nous, s’il y a encore quelques années, ça aurait été une catastrophe, aujourd’hui, tu t’en fous complètement ! Mais alors, à un point et c’est exactement ce qu’il fallait faire ! 

Je sens que ton apparence est en phase avec ton esprit. Que tu ressembles à ce que je dois ressembler. C’est bizarre comme phrase, mais c’est totalement mon ressenti. Comme si, tu ne devais plus rien toucher parce que sinon, ce ne serait plus toi ! 

Encore une fois, le fait de se détacher de l’avis, du regard des autres, c’est clairement ce qui a été le déclic. Tu étais tellement dépendante du regard d’autrui que tu n’étais pas capable de partir de chez toi, sans que Le Mari valide (ou pas !) ta tenue, tu te souviens ? Tu le fais encore, mais seulement pour les grandes occasions ! Le moindre doute de sa part (même si ce n’est pas Jean Paul Gaultier !) valait un changement de tenue sur le champ (quitte à être en retard au boulot !). Mais s’en était presque maladif, au point d’avoir une boule au ventre si tu trouvais en courant de journée que ta tenue n’allait pas ou qu’elle « te faisait des grosses cuisses » … Et entre nous, l’an passé, ça ne s’était pas encore arrangé ! 

En fait, le fait de rester chez toi pour bosser, c’est ça qui a fait bouger les choses. C’est paradoxal, parce que souvent les gens qui disent ça, finissent par avouer qu’ils se sont laisser aller. Mais je ne le vois pas du tout comme ça, pour toi, personnellement ! 

Tu t’es détendue… Ce n’est plus grave si tu sors en jogging pour aller chercher le pain, par exemple. Puis, même pour faire un truc le dimanche en général. Le maquillage n’est clairement plus une obligation, vu que tu ne croises personne, la semaine. Et que même si tu croises quelqu’un, ce n’est tellement pas toi de te maquiller tous les jours, que ce n’est pas très grave si tu restes « nature ». Que même si ce pull n’est pas « à la mode », qu’il te plait et qu’il te va bien, tu le portes sans te soucier de quoi que ce soit… Je pourrais donner mille exemples, je pense qu’on est des centaines à être comme ça, mais toi, il t’aura bien fallu une année pour comprendre que tout va bien, même si tu n’es pas « comme tout le monde ». 

L’acceptation de soi n’est pas une question de poids, de taille de fringue… Plutôt un bien-être mental qui fait qu’on se sent bien ! Et aujourd’hui, du haut de tes 33 printemps, je crois que c’est bon ! Ouf… 



33 ans et pas de CDI ! MAGAD ! 


En fait, pas du tout ! Je dirais plus que c’est tout le contraire. Si on lit ton bilan de 2018, on a appris (ou réappris) que tu as quitté mon petit CDI en avril. Et que depuis, tu te sens mieux ! 

Je crois que sur ce point également, tu peux être fière de toi et du parcours accomplit face à cette décision, qui pour toi, était inconcevable. 

Avoir un CDI, c’est le but ultime pour beaucoup et ça se comprend ! C’est quand même un sésame pour pas mal de choses de nos jours : maison, voiture, projets… Et pourtant, c’est fou comme toi, ça ne m’a jamais fait rêver ! Un peu comme le fait de devenir propriétaire en fait…Bref, toutes ces grandes étapes pour toi, ce n’était que secondaire ! Et puis, tu as commencé à t’en vouloir de penser comme ça. On en revient toujours au même sujet, les autres ! Bah ouais, ne pas faire comme les copains qui ont ton âge et les entendre parler de leurs voyages, de leurs baraques… Ça t’a foutu la pression ! Surtout que Victor est arrivé… 

Et quand en 2018, tu as pris la décision de tout bazarder, je t’ai sentie enfin libre et légère. Et même si, encore aujourd’hui, les craintes peuvent remonter. Il suffit d’une conversation avec Le Mari, ou ta Sœur pour comprendre que tu es à ta place, maintenant. Que le sourire que tu as aux lèvres quand tu pâtisses, quand tu prends du temps pour rédiger un article, quand tu vas sur le plateau de TILT, quand tu t’occupes de Victor (ou que tu fais ce que tu fais en secret depuis quelques mois et dont même moi, je ne peux pas parler avant mars 2019 !), il n’est pas là pour rien ! 

Alors je te félicite d’avoir eu le cran de tout quitter, d’avoir ton projet en tête (même s’il est toujours en construction et que je ne sais pas s’il sera viable un jour, moi, j’y crois et j’espère que toi aussi !), d’avoir accepter certains projets en rapport avec ta petite vie de blogueuse Lifestyle. Je te tends une médaille parce qu’avec tes 33 ans, est arrivée une sérénité que je ne soupçonnais pas possible malgré certaines étapes qui te foutent la trouille. BRAVO MA GRANDE ! 



33 ans, tu as l’âge du Christ ! 


Bon, OK, c’est nase ! On pourrait dire que c’est l’âge de la sagesse ou de la maturité… Pas du tout ! Clairement, je ne sais pas si un jour tu seras une femme mature, mais en tout cas, tu as l’air vraiment heureuse. Et selon moi, c’est ça l’accomplissement d’une personne. 

Alors ouais, tu n’es peut-être pas comme toutes les nanas de 33 ans. Peut-être même que certaines personnes se disent que t’as un grain, que t’es pas assez mature, que plein de choses. Mais comme je n’arrête pas de te le dire dans cette lettre, on s’en fout ! 

Tu aimes rires, tu aimes faire l’andouille, tu n’es pas hyper sérieuse, tu es celle qui détend l’atmosphère quand tu sens que c’est un peu tendu (même si tes blagues sont nulles !), tu t’habilles parfois comme une ado (ce qui plait pas mal à tes nièces !), tu dis tout et son contraire en deux secondes, tu es colérique, tu es parfois un poil déprimée (et ça, c’est pas toujours marrant !), tu vas au-delà de ce que tu crois être tes limites (la timidité par exemple, y a des moments, elle s’envole !), tu es à l’écoute, tu pourrais donner ta chemise pour ceux que tu portes dans ton cœur, tu détestes l’injustice, ou qu’on t’affirme que tu as tort alors que tu sais que tu as raison (quand t’as tort, tu fais profil bas !), tu détestes deux personnes dans la vie (et là, tout le monde se pose la question, mais rassurez-vous, c’est pas vous !) pourtant tu n’es pas rancunière, tu es bordélique, totalement désorganisée, tu es gourmande, tu es amoureuse, tu restes quand même assez angoissée pour pas mal de choses… 

Je loupe certainement des choses à ton propos mais cela fait déjà une belle liste de qualités et de défauts qui te qualifient assez bien, selon moi. En ce moment, sur Instagram, il traine le hashtag #tenyearchallenge. Il y a dix ans, tu étais encore une jeune fille de 23 ans, en couple depuis longtemps (mais plus pour longtemps ! Et pas encore avec Le Mari ! XD), toujours chez Papa et Maman, qui sortait BEAUCOUP et qui ne savait pas trop où aller dans la vie… Tu avais déjà connu la fac, une année sabbatique et c’était la dernière ligne droite de ton DUT (qui n’étaient pas encore les bonnes études, pour toi ! XD) et figure-toi que tu as ouvert ton premier « vrai » blog (avec ta copine Steph !). C’est drôle de se replonger dans ces souvenirs ! 



Finalement, tu n’as pas tant changé que ça, tu es juste plus sûre de toi (même si tu n’y crois pas !) et tu assumes (ENFIN !) qui tu es. Une nana qui ne se prend pas la tête, qui sent qu’elle est moins influençable, qui est bien avec son entourage proche et qui a encore mille projets en tête ! 

J’espère que l’an prochain, on pourra en rayer certains… Keep Fingers crossed ! 

Allez, encore bon anniversaire. J’espère que cette journée aura été bonne pour toi, que Arkose s’était bon et que tu auras profité de cette journée ! Bisous. 

3 commentaires

  1. Trop choux cette petite lettre ❤️ ... Y a plein de passages on dirait moi �� ... Ah les capricornes lol! ... Le signe le plus gentil moi je dis �� ... Bonne soirée d'anniversaire !!

    RépondreSupprimer
  2. Joyeux anniversaiiiiire!

    PS: vive les chouquettes lol

    RépondreSupprimer
  3. Je découvre tout juste ton blog, je traine un peu entre les articles pour découvrir ton univers, et je tombe sur cet article.

    Long, mais que j'ai lu d'une traite et avec grand intérêt. Parce qu'il est courageux, qu'il est bien écrit, et qu'il résonne en moi.
    Parce que j'ai 24 ans, et que je remet mes choix professionnels en question, que je suis à deux doigts d'abandonner mon CDI pour prendre le risque de vivre de ce que j'aime, mais parce qu'il me manque ce petit truc, cette petite dose de courage.

    Ton article donne espoir, donne envie de faire ce que l'on veut dans la vie.
    J'aimerai dans 10 ans rédiger une jolie rétrospective.

    Merci pour ce petit moment de lecture fort agréable. :)

    RépondreSupprimer