mardi 30 octobre 2018

Pourquoi avoir un blog ?


Quand j'ai lancé mon blog, en août 2011, je ne savais pas trop à quoi je m'attendais. Je n'avais pas vraiment d'attente, en fait. J'avais juste le besoin d'écrire, d'avoir un endroit bien à moi, où je pourrais parler librement de tout ce qui m'entourait. J'étais à Blois, depuis peu, je sortais d'un stage qui m'avait un peu chamboulé et j'allais commencer une nouvelle aventure professionnelle.

A aucun moment, je pensais qu'il prendrait autant de place dans ma vie et que je me battrais pour qu'il vive, encore longtemps. 

Aujourd'hui, je dois avouer qu'il a vécu bien des difficultés, en particulier depuis un an et demi. Tant à cause de moi, qui a eu beaucoup de mal à me relancer dans l'écriture après ma grossesse et mon accouchement. Et aussi à cause de cet incroyable Monde qui a beaucoup évolué !

Mais pourtant, au lieu de rester sur cette sensation d'échec et de faire comme d'habitude (abandonner !), j'ai plutôt pris ça comme un signe. Le moment où je devais faire comme si, je repartais de zéro... Et du coup, j’avais envie de me poser la question, à moi-même : Mais alors, pourquoi tu bloggues ?

En voilà une bonne question. 

J’avais envie d’aborder le sujet depuis des semaines mais je ne savais pas par quoi commencer. C’est dur après 7 ans de blogging de se poser cette question. Quand toi, tu « penses » savoir pourquoi tu blogues et qu’au final tu t’aperçois que tu ne le fais plus/pas pour les bonnes raisons.


Au début, j’ai bloggué en détente.


Quand j’ai commencé mon blog, en 2011 donc, c’était bien différent d’aujourd’hui. Sans dire que « c’était mieux avant ! », parce que ça fait un poil négatif, les choses n’étaient pas abordées de la même façon. Les blogs étaient un peu moins travaillés, les sujets abordés plus « accessibles ». Notamment, chez les personnes qui aujourd’hui sont de véritables égéries du blogging en France. 

Personnellement, quand j’ai commencé à me dire que j’allais ouvrir le mien, j’étais fan de Valentine, de Margot, de Coline et de Zoé. C’est tout ! Je lisais (seulement) quatre blogs et je me disais que c’était génial ce qu’elles faisaient.

Avec du recul, je faisais exactement pareil. Mais on n’a pas cet œil quand on commence. On « rêve » de voir nos photos et nos articles lus en masse, commentés et partagés. Sans se rendre compte que ça va prendre des mois et qu’il va falloir tenir sans faille. A cette époque, c’était assez facile de se faire remarquer. Les réseaux sociaux étaient encore « simples » et on n’avait pas besoin d’en faire des caisses pour qu’une photos plaise beaucoup et tourne un peu…

Pendant, environ un an, j’ai bloggué en tout détente. Sans me dire que j’aimerais des partenariats, que j’aimerais avoir du succès, qu’on me contacte pour des projets de fou. Je faisais quelques photos, tant bien que mal, avec le reflex du Mari que je ne savais pas du tout utiliser. Mes réseaux sociaux étaient inondés de photos très « bof » faites avec un téléphone très « bof ». Mais je m’éclatais ! Je ne pensais pas à ce qui pourrait arriver et je ne calculais rien. 

Et puis, un jour… J’ai osé un peu plus !

Après, j’ai bloggué en presque succès...


J’ai osé en demandant au Mari, de me prendre en photo. D’utiliser son matériel que lui savait prendre en main (contrairement à moi !). Qu’on aille en Centre-Ville (Blois) et qu’on shoote un look avec mon dernier manteau, ma robe et mes jolis souliers rouge. Ce n’était pas « en toute détente », pour le coup, mais j’ai adoré parce que je sortais totalement de ma zone de confort. Le regard des gens, je m’en foutais royalement et j’ai juste pris plaisir à écouter Le Mari me donner des conseils et surtout, à voir le résultat final ! C’était joli et ça rendait tellement bien sur ce blog !

J’en ai fait plusieurs mais il y a UN look qui a fait un peu basculer les choses. 

Un week-end chez mes parents, le mari qui m’offre une jolie blanche comme jamais j’avais osé en porter. Il m’a proposé un shooting, comme toujours. Et en quelques heures, c’était un raz-de-marée sur le blog. L’article a explosé le compteur de vues et je n’ai pas compris pourquoi. En fait, la plateforme Hellocoton m’avait mis en Une. Mais la vraie, la grande, celle que tout le monde voit…

J’ai pleuré de joie. C’était fou ! Je ne pensais pas que j’étais capable de faire ce genre de chose en une toute petite année. Et j’y ai pris goût, vraiment. Et cela devait se voir puisque les « Unes » se sont succédées et il y avait de plus en plus de monde qui lisaient mes aventures, les commentaient et surtout… Les marques commençaient à me proposer des partenariats ! Un truc de dingue pour moi…

Et puis, vous savez que les looks n’ont été qu’un passage et que j’ai bifurqué vers la cuisine. Mais bizarrement, ça n’a dérangé personne. Et comme pour la mode, j’ai souvent vu mes recettes mises en avant ou partagées à droite et à gauche. 

Je pense qu’à ce moment, j’ai pris la grosse tête ! Je l’avoue, totalement… Moi, la mini blogueuse de Blois/Tours, je recevais des dizaines de mails. Je pouvais refuser certaines propositions…. La fierté, finalement, de réussir un truc que je n’avais pas imaginé possible. Mais, j’ai voulu en avoir plus et peut-être trop parce que ça m’a gonflé ! Et du coup, comme souvent quand on ne veut plus quelque chose, on le délaisse…


Et puis, j’ai bloggué…en difficulté.


J’ai vraiment réussi à maintenir le cap jusqu’en 2016.  
Et je suis tombée enceinte ! Sans vous raconter les choses avec précisions, tenir mon blog était le cadet de mes soucis. Entre deux têtes dans la bassine, mille siestes et le boulot à continuer… C’était dur de maintenir une allure comme avant ! 

Je n’avais pas peur de publier deux ou trois articles dans la semaine, avant tout ça. De faire un shooting sur un coup de tête… Même en bossant, étant à temps partiel, j’avais largement le temps de m’occuper de mon blog, d’aller aux événements en soirée… Et puis, mon ventre a commencé à s’arrondir, je ne savais pas comment aborder le sujet. Je faisais beaucoup de vidéos à cette période, en plus, ce qui imposait le fait de dire les choses. Même en étant assise, je ne sais pas, y a un truc qui fait qu’on ne peut pas cacher longtemps sa grossesse. En tout cas, pour mon cas, ça s’est vu assez vite…

Dans ma tête, c’était un peu la foire à pas mal de chose. Et ça s’est ressenti sur le blog. Un coup je parlais du fait que je n’allais pas parler de ma grossesse sur le blog. Puis, finalement, j’ai eu envie de le faire. Et puis, non. Et puis, si… J’en passe ! Je n’ai JAMAIS réussi à prendre une décision claire sur le fait que je souhaite ou non publier des éléments de ma grossesse et finalement ça vaut également pour ma vie de Maman. Finalement, j’ai tenté le coup et j’ai commencé à voir mon lectorat abandonner le navire. 

Certaines m’ont même expliqué pourquoi. Et je les ai très bien comprises. Parce que cela ne les intéressait pas. Parce que cela était trop difficile à lire, pour elles… J’avais pris une décision avec le cœur qui m’a mis une balle dans le pied. Dur ! 

Et puis, les publications étaient bien moins régulières. Un article par-ci, un article par-là. C’était parfois un mois entier sans rien du tout. La raison : aucune idée ! Zéro inspiration, les mains dans les couches et la tête dans les nuages avec Victor qui prenait beaucoup d’espace dans mon esprit, dans mon quotidien. Mais c’est le courant normal des choses, selon moi. Ma famille est passée en priorité et sur le coup, je me suis dit que tout le monde comprendrait et que les gens seraient de retour quand j’aurais décidé que tout irait mieux pour moi ! Grosse erreur de ma part… 

Un blog, c’est un peu comme le lait sur le feu. 
Quand ça déborde, c’est relou et souvent ça crame le fond de la casserole !

En fait, j’ai pris conscience à ce moment que mon « insouciance » du début s’était envolée. Quelle fût chouette cette période, mais que la rigueur et l’organisation avaient pris sa place et que, forcément, le fait de reprendre les choses « à la cool » ne plairait probablement pas, au plus grand nombre. D’autant plus aujourd’hui, où beaucoup de personnes se lancent dans le blogging et que le sang neuf, bah, ça fait du bien !

Tout a dégringolé d’un coup. Le nombre de lecteur sur le blog, le nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux. Je ne prenais plus le temps de répondre aux commentaires, qui devenaient inexistants. Je ne faisais plus la promotion des quelques articles publiés sur le blog… Bref, tout ce qu’il faut pour se faire oublier ! Et, ça a bien marché…

Début 2018, je me suis un peu recadrée. J’avais eu plusieurs propositions de partenariats (comment, je l’ignore…). Mes stats ne leur faisaient pas peur, ils me faisaient confiance. J’étais très contente, parce que dans la course à la réussite et aux gros chiffres, je me suis dit qu’il existait encore des personnes qui t’offrent des opportunités alors que je ne suis pas ultra connue, ni ultra suivie. Le souci : ils tournaient tous autour de la vie de Maman et de bébé. On en revient à la même chose, alors que j’étais ravie de parler de ces marques, de ces produits, que j’utilise au quotidien, le succès n’a pas été au rendez-vous. 

J’ai même parfois dû rendre des comptes à des marques qui n’avaient compris pourquoi les articles avaient si peu fonctionné et pourquoi sur les réseaux, ces photos étaient les moins vues/likées. Vous n’imaginez même pas à quel point j’étais mal face à ces retours. Je ne savais pas vraiment quoi répondre, finalement. Je pensais naïvement que tout était relié, que je pourrais faire plaisir aux parents qui me suivent, sur Instagram, au travers de mon blog… Et pas du tout ! Dur (bis). 

Pour moi, ces partenariats (qui n’ont jamais été rémunérateurs, je le précise, simplement des tests de produits en échange d’article !) étaient surtout le moyen de faire du contenu construit, intéressant et toujours en adéquation avec ce que j’avais envie de partager avec vous. Comme depuis le début, finalement… Mais aujourd’hui, ça ne marche plus, non plus ! 

Aujourd’hui, je vais (essayer) de blogguer comme je veux…


J’ai l’impression d’avoir écrit mille articles dans ce sens, depuis le début du blog. Comme une justification. C’était d’ailleurs probablement le cas pour les publications antérieures. Aujourd’hui, je verrais cet article un peu comme un besoin de transparence et de vérité. 

Ça pourrait paraître extrêmement futile. En relisant jusqu’ici, je me dis que la plupart des personnes ne comprendront peut-être pas cet article, ni son utilité. Mais pourtant, pour moi, il a une grande place à tenir.

Mon blog reste ma passion numéro un. Pourtant, à plusieurs reprises, j’ai dit au Mari que j’allais arrêter tout ça, que je perdais mon temps. Et à chaque fois, ça finissait en pleurs avec un nœud à l’estomac à l’idée de dire que « Dans Ma Boite », c’est fini ! Je ne peux pas imaginer, ne plus avoir mon blog. Il est dans ma vie depuis 7 ans et je VEUX continuer à l’animer, autant que je puisse le faire ! 

Ça peut sembler bête que cela me touche autant. Je n’ai jamais eu un succès incroyable. Je n’ai jamais été une « instagrameuse » de choc (et en toute honnêteté, je n’ai jamais voulu l’être). J’ai, malgré moi, eu la chance d’avoir de belles expositions par le biais de beaux articles avec de chouettes marques, j’ai ma chronique à TV Tours (qui revient la semaine prochaine !), j’ai eu mon année aux côtés de « L’Heure Tranquille ». J’ai intégré des plateformes de mise en relation avec les marques parce qu’on me l’a proposé, à chaque fois. Plus récemment, on m’a contacté (en septembre) pour passer un casting à Paris pour un projet ouf (et visiblement, ça n’a pas marché !), on me propose toujours de tester des produits malgré ma perte de vitesse visible. C’est très motivant mais…

Du coup, s’investir dans un ce genre de projets et voir qu’ils ne portent pas leurs fruits, je vais être franche, ça fait vraiment mal au moral ! Pour moi, qui bosse dur pour faire du contenu appréciable. Pour les gens qui me proposent des choses… Je parle souvent de ma perte d’abonnés sur Instagram comme si je m’en plaignais comme une enfant, mais c’est plus profond que ça. Il me faut (faudra ?) bien du temps avant de me détacher totalement de ces chiffres. Parce qu’à un moment, ils ont été important. 

Mais aujourd’hui, les choses ont changé. Il faut que je me rende à l’évidence, c’est comme si je devais repartir de zéro. Comme si je devais refaire mes preuves. Comme si, j’étais une petite nouvelle qui arrive avec ses idées et ses propositions et qui va faire en sorte de plaire…

Oui, un blog, c’est personnel. C’est à nous. C’est pour nous. Mais, sans lecteur, sans personne qui te suit ou qui te motive, ce n’est pas très intéressant, non plus, soyons honnête et arrêtons de nous voiler la face. C’est quand même plus chouette de répondre à dix commentaires que de publier ton truc dans le vent. Y a peut-être des gens qui vont hurler ou me trouver un peu radicale, mais moi, le blogging, je le trouve génial dans l’échange et le partage avec autrui. Alors, non, finalement, mon blog n’est pas QUE pour moi ! Il est pour tous ceux qui le voudront…

Actuellement, il est à ceux qui ne me lâchent pas. Et je les remercie tellement d’être toujours présents. De me lire, de montrer qu’ils sont là, au travers de leurs commentaires. Au travers de leurs « likes » sur les réseaux sociaux. Au final, pour certains, c’est depuis sept année qu’on se connait ! Et c’est grâce à cette poignée de personnes fidèles que j’ai aussi envie de me relever. D’être plus rigoureuse. D’être plus créative. De faire preuve de nouveautés. J’ai mille idées, mille envies, moins clivantes que la maternité ou Victor (qui me laisse du temps, maintenant, pour faire mes articles ou mes photos !). L’exemple le plus parlant, ce sont mes récits de vie #trécoule qui vous plaisent beaucoup ! Alors, j’espère continuer sur ma lancée et vous proposer de nouveaux contenus qui vous plairont. 

Je vous présente donc, le premier article de ce « nouveau » blog, très sympa. Il s’appelle « Dans Ma Boite », il est tenu par Pauline qui se lance dans le blogging du haut de ses 32 ans. On parlera de vie positive, de vie quotidienne. On ne va pas trop se prendre la tête. Bref, on va s’amuser et j’espère que vous serez de la partie, vous, les plus anciens qui n’êtes pas partis. Vous, qui êtes partis mais qui êtes tombés sur cet article et qui revenez. Vous qui êtes nouveau, bienvenue ! 

Bref, « Dans Ma Boite » ! 

8 commentaires:

  1. Tu sais quand on devient maman on se perd un peu les premières années. Toute notre vie est chamboulée et nos repères aussi. Mais surtout nous même au fond de nos tripes nous changeons radicalement : nous grandissons d'un coup...nous nous affirmons au fur à mesure, tout en avançant à taton avec bébé en même temps. Il faut du temps pour accepter tout ça, pour digérer le fait que notre vie n'est plus la même, et surtout pour se rendre compte qu'on n'est plus tout à fait la même non plus. Dis-toi que tu es en plein chantier pour quelques temps, le temps de te bâtir un nouveau monde avec tes propres codes qui inclueront et ton fils et ta vie sociale de femme... Le temps de trouver l'ÉQUILIBRE... Je te dis tout cela car je veux te rassurer : tu viens d'avoir un enfant et tes envies ne sont plus les mêmes et c'est le flou artistique : c'est normal. Ce que tu ressens pour ton blog n'est que la conséquence de tout ce chamboulement. Mais pas d'affolement tout va se remettre en place. Il faut juste te laisser le temps et rester bienveillante envers toi-même. Et de là dans quelques temps la Pauline sereine et confiante reviendra 2 fois plus forte et pleine d'enthousiasme pour faire les choses pour son blog. Pour l'instant, ta tête et ton coeur sont tout simplement pris par ton fils et c'est normal. Car il faut pas se leurrer le premier bébé c'est un tsunami d'amour qui laisse pas beaucoup de place pour autre chose. J'ai envie de te dire : profite à fond de ces précieux moments sans te soucier du reste, si cela te procure du plaisir. Car ça passe si vite! L'essentiel c'est de se faire plaisir. Même si c'est difficile pour toi ne t'angoisse pas par rapport au blog. Reste toi-même ne fais que ce qui te fait PROFONDÉMENT du bien et le reste suivra. ��������

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Barbara !
      D'abord, merci mille fois pour ce super commentaire. Ca me donne toujours du baume au coeur, quand je lis ces messages ultra positifs et super motivants !
      Tu as raison, avoir un premier enfant (ou un deuxième ou un troisième, d'ailleurs), ça chamboule un quotidien. Ca chamboule aussi nos envies, nos besoins. On n'aime plus tout à fait les mêmes choses, mais c'est normal ! On a beau crier qu'on ne changera pas, c'est pas possible ! Au fond de nous, oui, on reste les personnes qu'on a été, on continue à avoir des éléments de caractères qui sont là depuis toujours. Mais il y en a d'autres qui arrivent aussi, ou qui chassent certains... On se métamorphose ! Je comprends que des femmes soient réticentes finalement, parce que ça change un Monde. Et même si on le sait, si on le veut, si on pense qu'on est prête, je pense que non !
      Ca pourrait faire l'objet d'un article tient ! ;)
      Je sens que je retrouve ma place ici, d'où cette envie aussi de repartir de zéro.
      Tout simplement, parce que j'ai de nouveaux besoins sur ce blog. Finalement, l'idée de ne pas vraiment aborder les sujets de maternité est une bonne idée. Je l'aborde assez dans mon quotidien, j'ai vraiment besoin de faire autre chose, ici !
      J'ai commencé avec #trécoule, je vais revenir à d'anciennes Amour aussi (c'est prévu dans ma tête !) et j'ai envie de m'y (re)mettre. Victor me laisse tout de même plus de temps, il est plus "docile" quand je suis occupé et sait jouer seul à mes côtés. Alors, je vais pouvoir aussi m'occuper de mes passions et de moi-même !
      Un Monde a (re)découvrir !
      Merci encore pour ton message ! <3

      Supprimer
  2. Très bel article et longue vie à "dans ma boîte" 🤞

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Charline !
      Oui, croisons les doigts pour que cela dure encore, mais je crois être sur la bonne voie ! :P Bises.

      Supprimer
  3. Finalement, notre blog, c'est un peu un mini-nous... il traverse les mêmes phases que nous. Moi je blogue le plus régulièrement possible, je n'ai pas 10 000 vues par jour, mais j'avoue, ej me fais plaisir. Je le trouve chouette. Il m'apporte de chouettes collaborations, de jolies rencontres (coucou Pauline ! ) En fait tout dépend d'où on veut le mener... Le tien a passé plusieurs phases, ca ne veut pas dire que ce n'est pas un joli petit bijou :)

    RépondreSupprimer
  4. Hello Pauline,

    Tu as tellement raison dans tout ce que tu dis dans ton article !

    Pour moi un blog est comme un journal intime 2.0 il faut que ça reste un plaisir et surtout un partage, je reprends plaisir à bloguer je préfère limite à Insta en ce moment.

    Bonne journée,
    Marie
    www.bonjoourmarie.com

    RépondreSupprimer
  5. Oups, je crois que mon commentaire précédent n'a pas fonctionné !
    Je disais qu'il faut bloguer avant tout par plaisir sans prise de tête, c'est comme un journal intime 2.0. Je reprends beaucoup de plaisir à utiliser mon blog qu'instagram en ce moment.

    A bientôt,
    Marie.
    www.bonjoourmarie.com

    RépondreSupprimer

Copyright © Dans Ma Boite | Blog Lifestyle | #trécoule | Tours. Blog Design by SkyandStars.co