Châteaux de L'Islette et de Minière


Hello !
On se retrouve aujourd’hui avec un article « En vadrouille avec Dans Ma Boite ».
Cela faisait bien longtemps que je ne vous avais plus proposé ce genre d’article sur le blog, pour cause, vous l’entendrez, de bébé qui bien qu’il soit très facile à embarquer en balade, demande une organisation un peu particulière (mettez tout le nécessaire pour une journée pour deux adultes et un bébé dans une Kia Picanto, c’est du Tetris).



Il y a plusieurs mois maintenant, l’office de tourisme de la région Centre-Val de Loire  (Insta) m’avait proposé à plusieurs reprises de visiter les recoins de ma région. Malheureusement, entre un bébé dans le ventre, son débarquement et les premiers mois en sa compagnie, je ne me sentais pas encore capable de partir « loin » de lui. Mais maintenant, il est grand, il n’est plus autant dépendant de moi qu’au début et avec Papa, c’est toujours génial les journées entre mecs ! Alors, cette fois-ci, j’ai volontiers rejoint la belle équipe qui se réunit depuis près d’une année, pour ces visites en Centre-Val de Loire.

Ici, c’est en Indre-et-Loire que j’ai pu rencontrer tout le monde et partager avec eux une journée très chouette avec deux belles activités : visite du Château de L’Islette à Azay-le-Rideau et balade en gyropode autour des vignobles qui bordent le Château de Minière à Ingrandes-en-Touraine.

Autant vous dire que si j’étais très à l’aise le matin, c’était tout l’inverse l’après-midi, mais on y reviendra plus tard. On va commencer par le très très beau Château de L’Islette.


Parlons un peu d’histoire…
Le château fut achevé en 1530. Quand on arrive face à lui, on peut aisément lui trouver une ressemblance avec le château d’Azay-le-Rideau, bien que plus petit. Quelques détails diffèrent un peu, notamment depuis le XIXe siècle, les douves ont été comblées, les tours ont été réduites et certaines lucarnes ont été diminuées…


Quand on entre dans le château, on tombe au rez-de-chaussée sur une jolie petite chapelle, qui a été entièrement rénové. A l’intérieur, on peut d’ailleurs y croiser une première œuvre d’art contemporaine, un petit ange qui flotte, qui donne à l’endroit un petit air féerique, c’est vraiment très joli ! Une seconde est logée dans la parc, c'est vraiment chouette de lier les deux univers.



On trouve également au rez-de-chaussée, la grande salle que le propriétaire appelle « Salle des Gardes » mais qui n’en était pas vraiment une. C’était sûrement la salle où mangeaient les gens qui vivaient là, à l’époque. Ici, vous pourrez retrouver quelques bribes des amours de Claudel et Rodin.

Puisque oui, le Château de L’Islette est l’endroit qui les a abrités dans les années 1890. C’est ici aussi, que Rodin a travaillé sur sa fameuse statue de Balzac. Camille Claudel y sculpta également une de ses pièces phares, « La Petite Châtelaine », que vous aurez la chance de croiser au détour de votre balade, dans les étages du château.


Vous pourrez également croiser des morceaux de correspondance affichés sur les murs pour mieux comprendre la relation des deux amants.


Le château est habité par les propriétaires, vous verrez donc les salles de l’étage, chambres, salon et cuisine, rénovés en gardant le caché de l’époque mais en ajustant à la vie actuelle. C’est assez drôle de voir comme finalement, ces grandes bâtisses se prêtent bien à nos habitudes à nous.





Ce qui m’a beaucoup plu, c’est le parc. Un immense parc de 14 hectares, où vous pourrez vous balader tout au long de la journée. Où vous pourrez pique-niquer à l’ombre des grands arbres, en bord d’Indre qui le traverse. Nous avons pu déjeuner sur place, et c’était juste génial ! Il faisait pourtant déjà très chaud et nous étions au frais tout le temps de la balade et du déjeuner.


Pour le temps de midi, les propriétaires mettent d’ailleurs à disposition tables et chaises longues, pour vous poser et vous reposer. Pour les gourmands, vous pouvez également prendre votre panier pique-nique directement sur place. En effet, dans le joli moulin transformé aujourd’hui en magasin de souvenirs, vous aurez aussi la possibilité de prendre café, boissons, glace mais également des terrines locales (poisson et viande), un peu de pain, des nougats de Tours de chez Hardoin, un peu de vin…

Bref, un petit midi champêtre 100% local, on aime ! Mais vous pouvez aussi venir avec vos propres petits trucs, effectivement, pour les amis les végétariens, il faudra prendre son sandwich ou sa salade !


Pour les enfants, vous aurez accès gratuitement, au prêt de déguisements pour qu’ils puissent se prendre pour des princes et princesses. Il y a également quelques animaux de la ferme, dont des moutons de Sologne, une race qui était en voie de disparition. Et puis, une petite aire de jeux est aussi mise à disposition pour les pauses.

Bref, personnellement, j’y retournerai avec ma petite famille, pour flâner, pour se détendre. En effet, le château étant un peu plus confidentiel, les flots de gens ne sont pas (encore !) trop importants et il est donc très agréable d’y prendre le temps !


Je vous recommande donc vivement d’aller découvrir L’Islette. Pour les tarifs : 9€ pour les adultes, 5.50€ pour les jeunes de 8 à 18 ans, les étudiants de moins de 25 ans sur présentation de leur carte, les titulaires d’une carte d’invalidité ou les personnes âgées ne pouvant visiter le 1er étage. Et c’est gratuit pour les moins de 8 ans. L’entrée est pour le château et le parc, et pour toute la journée ! Il est même possible de faire des nocturnes.


Je vous conseille de suivre les activités du château sur Facebook et Instagram, pour connaitre toutes les activités annexes. J’ai vu que le 15 juillet, l’apiculteur qui gère les ruches du château viendra expliquer son métier…



L’après-midi, on s’est déplacé un peu plus loin, directement Ingrandes-En-Touraine, pour nous rendre au Château de Minière. Un très joli lieu, également, entouré par les vignes cette fois-ci. Oui, ce n’est plus de la visite basique de belles demeures dont on va parler, mais plutôt de visite de vignobles et dégustation de vin. Ce château a été repris en 2010 par une famille belge (allez la France !).


Nous avons eu la chance de faire le tour des vignes en gyropodes. C’est quoi ce truc ? Simple, c’est cet engin à deux roues où il faut être en équilibre et qui nous permet d’avancer grâce à notre poids, en gros. On pousse avec nos orteils, on avance. On pousse plus sur nos talons, on recule. Bref, vous l’aurez compris, et vu que vous commencez à me connaitre, j’ai eu très peur !


Mais véritablement, la peur qui t’empêche de faire le truc qui parait tout bête.

Au début, quand on a testé la bête, ça allait… Enfin, à mon rythme. Et puis, je n’arrivais pas à rester droite, ça tirait toujours à droite, ou à gauche. A savoir que, par exemple, j’ai le même souci quand je joue aux jeux vidéo, la même sensation quand je monte trop haut sur quelque chose.
Du coup, ce n’était pas une grosse partie de plaisir pour moi !


Par contre, les copains ont adoré. Ils n’ont pas vraiment pu aller vite, parce qu’en fait, le groupe doit suivre la personne la plus lente (Moi, en l’occurrence !). Mais, les retours ont été vraiment ultra positifs et s’ils ont l’occasion d’en refaire, je crois qu’ils y retourneront. Et puis objectivement, toute peur mise à part, se balader comme ça, c’est très agréable. Le petit vent qui file, les vignes à perte de vue, c’était vraiment chouette sur ce point ! Moi, je ne suis pas persuadée de remonter sur un gyropode pour faire une grande balade mais au moins, je peux dire que j’ai essayé !

Cette balade a été organisé par une société externe au Château, qui propose tout un tas de balades dans la région. Il n’a pas pignon sur rue et je vous avoue que je n'ai pas d’infos… Bizarre, hein !
Mais si besoin, je peux vous trouver ça et mettre à jour l’article ! 😊


Par contre, vous pouvez très bien visiter les vignes à pied et faire une dégustation ensuite et entre nous, j’aurais préféré…


Pour finir la visite, donc, on a pu avoir droit à une dégustation des vins qui sont faits sur le domaine. Du vin bio, blanc, rosé, rouge et pétillant. Vous me connaissez encore une fois, ma préférence va vers les vins rouges que nous avons dégusté (et recraché ! Je conduisais !). Ils sont vraiment très bons et la présentation des vins étaient très agréable. L’endroit aussi, est très beau. Il est d’ailleurs possible d’y dormir puisqu’ils proposent quelques chambres ! Vous trouverez toutes les informations sur le site internet du domaine.


Pour terminer sur cette journée, j’ai vraiment beaucoup aimé découvrir des coins que je ne connaissais pas encore. Vous savez que je suis la chauvine par excellence de la Touraine ! J’aime mon chez-moi, j’aime la Loire qui est belle, j’aime les châteaux, j’aime le vin, j’aime le fromage de chèvre, j’aime la douceur de la Touraine, en fait.

Je suis partie (pas longtemps) à Lille, j’ai vécu 4 ans à Blois (pas loin, mais quand même !) et grâce à mon fabuleux mari qui a accepté de venir vivre à Tours alors que lui est un bon normand, je suis heureuse d’avoir pu retrouver mes habitudes, ici. On a souvent voulu vivre ailleurs, Bretagne, Normandie, même la Belgique ! Et finalement, non, on est resté ici. Pour le pire comme le meilleur… Notre fils est né à Tours, notre vie a repris à Tours, alors voilà…


Je vous invite à découvrir la Touraine, si vous ne connaissez pas. Je vous invite à en faire le tour si vous y vivez et que vous n’avez jamais pu faire les châteaux et autres petits recoins. Vraiment, c’est beau chez moi (chez nous) !

Belle journée à tous, on se retrouve ce vendredi pour parler beauté et plus particulièrement, crème solaire qui ont été ultra validées pendant cette journée de balade en plein soleil !

You May Also Like

0 commentaires