Comme Convenu Tomes 1 et 2


On débute une nouvelle thématique sur le blog.
J'y parlerais culture au sens le plus large, mais aujourd'hui, on va débuter avec ma trouvaille de 2018, la bande dessinée...

J’ai du mal à lire depuis des années.
Mon soucis avec la lecture, c’est d’avoir fait L et d’avoir été contrainte à lire des pavés qui ne m’ont jamais plu. Mais vraiment jamais, à part les pièces de théâtre, je ne me souviens plus des romans que j’ai pu lire à cette période, tellement je les ai détesté.

Après, j’ai lu des best-sellers, comme on dit.
Certains des Marc LEVY, j’ai commencé à lire un Amélie NOTHOMB, j’ai voulu me lancer dans de gros pavés que je n’ai finalement, même pas ouverts… Bref, je pensais en avoir fini avec la lecture, à mon grand regret. Pour moi, c’est important de lire. Ca ouvre l’imagination, ça permet d’apprendre aussi… Bref, c’est chouette ! Et pourtant, mon désamour pour la lecture s’est fait ressentir depuis des années maintenant...

Comme Convenu 1&2.

Le Mari a participé, en mettant quelques euros dans la première campagne participative qui pouvait aider Laurel (bloglaurel.com) à faire imprimer les différentes planches qu’elle publiait quotidiennement sur son blog pour un faire un beau livre : “Comme Convenu”.

Financement tellement ouf pour le tome un, qu’elle s’est lancée également dans le tome 2.
Qui a tout aussi bien fonctionné !

Du coup, à la réception du deuxième tome, alors que Le Mari me tannait pour que je lise le premier, je l’ai fait. Je l’ai littéralement dévoré en quelques heures.
J’ai vite continué avec le Tome 2 que j’ai également lu hyper rapidement.
J’étais prise dans l’histoire qui me parle tellement, dans les dessins, dans l’humour, dans la tristesse même parfois… Bref, j’ai vraiment vécu ce livre !

Alors, ça parle de quoi ?

Laurel est illustratrice. Son homme est développeur. Ils ont le rêve de lancer leur propre jeu vidéo. Un autre rêve serait de partir habiter en Californie pour vivre le truc à fond et monter leur propre studio. Leur rêve se réalise lorsqu'ils rencontrent deux personnes qui deviendront leurs associés dans l’aventure. Ils quittent tout, sans économie et vont vite se rendre compte que ce rêve tant attendu n’est pas franchement comme ils l’avaient imaginé...

Ce que j’ai apprécié dans cette histoire, c’est qu’elle est vraie ! 
Déjà, c’est toujours plus prenant quand on imagine que les situations rocambolesques que l’on découvrent au fur et à mesure des pages se sont véritablement passées.
On se met à la place de chacun des personnages, on les déteste, on les adore…
Bref, quand je disais que j’ai vécu cette histoire, c’est une réalité !

J’ai aussi beaucoup apprécié le ton.
Pas de grands drames, alors que franchement, ça aurait pu !
Les sujets évoqués, le sont avec humour et légèreté. Même si parfois, les histoires sont dingues et qu’on aurait juste “gueulé” un bon coup, tout est bien raconté et on a juste envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite.

Le style de dessin m’a aussi beaucoup plu.
Je n’aime pas quand on est sur du trop réaliste. On reste sur de l’illustration presque enfantine, je trouve, et moi, ça me parle bien. Ça permet aussi, de dédramatiser ce qui se passe et de donner une pointe de douceur supplémentaire.

Si vous aimez la BD, peut-être que vous connaissez déjà. Je serais curieuse de savoir ce que vous en pensez...
Si vous n’avez jamais entendu parler de Laurel et son blog avant (comme moi, avant de lire Comme Convenu), je vous encourage à découvrir son joli travail.

Si vous n’avez pas pu vous procurer les livres qui n’ont été fait seulement par la campagne de financement participatif, vous aurez la chance de découvrir la BD gratuitement en ligne ICI ou même d’acheter la version numérique ICI.

Vraiment, je vous recommande ces deux lectures.
Nous, on a été peu étonné finalement, de certaines situations qui sont aujourd’hui monnaie courante dans pas mal de secteurs professionnels. Mais cela reste toujours incroyable de voir comment certaines situations peuvent mal tourner, que certaines personnes sont absolument nocives, mais que le Karma fait finalement bien les choses (on croit pas mal à ça, chez nous !) !

Prochaine BD à chroniquer > La Page Blanche de Boulet et Pénélope BAGIEU.

You May Also Like

2 commentaires

  1. J'ai aussi participé aux deux appels au financement participatif. Tout comme ton mari, je trouve que soutenir l'illustratrice est une bonne action (et du bon sens). J'ai trouvé la bande dessinée efficace, bien construite. J'étais déjà une fan de son trait donc le style me plait ici aussi ! Une sacrée aventure qu'ils ont vécue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh, je suis ravie de croiser une amatrice du boulot de Laurel !
      C'est vrai que cette histoire est juste dingue, hâte de voir la "suite" qui ne sera pas vraiment la suite mais qui devrait me plaire beaucoup ! :)

      Supprimer