jeudi, août 18, 2016

Arrêter de tout plannifier ?!

ET PAF ! 
Mes vacances ont eu l'effet d'une bombe dans mon quotidien...

Je stresse beaucoup trop ! 

C'est clair, il va falloir que je freine, sinon, l'ulcère me guette...
Le mari dirait que ce long week-end n'était pas nécessaire pour le savoir et pourtant, depuis quelques temps, je me contentais de ma petite routine qui, à bien y penser, me pressait beaucoup trop :

- Lundi : courses + blog + ménage + linge,
- Mardi, mercredi, jeudi et vendredi matin : boulot,
- Vendredi après-midi : courses + ménage + blog,
- Week-end : Glandouillage + linge + courses...

Et on recommence ! Je ne me plains pas du tout, parce que je sais qu'il y a pire que ça. J'ai la chance d'avoir un très long week-end et ça me permet pas mal de trucs !
Enfin, jusqu'ici, j'étais pas vraiment consciente que faire "beaucoup" de choses, c'était pas toujours bon pour nous...

A trop vouloir gérer mon quotidien, à trop vouloir planifier tout, tout le temps, j'en ai perdu la spontanéité. Pour beaucoup de choses à vrai dire... Je n'ai plus de surprises dans mes repas du quotidien, je prévois tout et je m'ennuie dans mon assiette. Je n'ai plus à me demander ce que je vais faire chaque jour, en fait, je l'ai planifier dans mon week-planner... Bref, je trouve ça finalement presque triste !

La routine, oui, mais tempérée.

J'aime certaines routines. Celle que j'ai avec le mari, par exemple. Parce qu'elle est douce et qu'elle me rassure dans mon couple. Mais elle est modérée, rien à voir avec ma régence de vie qui devient insupportable, pour moi...

Alors attention ! Je ne dis pas qu'il faut tout faire "à l'arrache", comme on dit. C'est bien aussi d'avoir une petite "TO DO LIST" dans un coin, juste pour éviter d'oublier de payer des factures importantes, par exemple. Mais est-ce que cette liste est indispensable pour tout ?

Je ne pense pas. Vraiment pas. Je pense qu'il faut aussi savoir s'écouter. Sentir ses besoins. Ce que son corps, sa tête ont envie de faire... Depuis deux semaines, j'ai pensé cesser de m'imposer des choses. Ces trois jours à Vannes ont été ma zone "test". ET BANCO !
Je crois avoir trouvé comment je fonctionne pour éviter de générer du stress...

En gros, j'ai besoin de m'éloigner. J'ai besoin de prendre du recule, sans crier gare. Loin de tout et des gens. De faire des trucs, parce que j'ai envie et pas parce que je dois les faire. C'est ainsi... Et c'est pour tout. Je pense qu'on a besoin de faire des pauses dans notre quotidien, pour mieux repartir ensuite !

Pour le blog par exemple... Je n'ai pas publier quoi que ce soit sur mes réseaux depuis quelques jours et tant mieux ! Je n'avais pas envie de le faire, je ne l'ai pas fait. Suis-je pestiférée à vos yeux ? Je ne pense pas... 

Je ne regrette pas un moment d'avoir partagée des bribes de vacances sur Instagram, Snapchat ou sur la vidéo que j'ai fait. Mais vous n'avez pas vu le quart de la beauté de ce que j'ai pu voir. Vous n'avez pas pu ressentir ce que j'ai pu ressentir. Vous n'avez pas vécu certains moments de partage avec les commerçants, les habitants. J'ai publié mes repas... Seulement le lendemain et encore pas tous... Je me dis que c'est tout pour moi et que j'ai réussi à me détacher de ce carcan que peuvent être les réseaux sociaux. Et je pourrais dire la même chose de mon job, de mon quotidien !


Retour à la réalité.

Depuis mon retour à Tours, c'est dur, je l'avoue. J'ai des obligations. Le quotidien m'est revenu dans la tronche et ça m'a fait mal... C'est là que j'ai compris que à Vannes, j'avais eu la bonne attitude. Que j'avais su me débarrasser de certaines choses nocives pour moi et qui généraient un maximum de stress.

Il va falloir que je réfléchisse, encore un peu...
Comment concilier mon job, le blog, les nouvelles opportunités, mon quotidien, mes projets d'amoureux, ma famille, les amis... Ces responsabilités, agréables ou moins, qu'on doit gérer au quotidien mais qui pèsent parfois lourd...

 

Je veux quoi finalement  ?!

Une vie de famille épanouie. Des jolis moments avec les amis.
Un job qui me permet de le faire, grâce à mon temps partiel, notamment.
Continuer à bosser fort sur mon blog et faire des milliards de choses avec lui, avec vous.
Et surtout, réussir à trouver des temps de pause pour me régénérer, tout laisser derrière moi, pour revenir bien plus forte et bien plus motivée pour réussir tout ce qui est cité, ci-dessus...

Je n'ai plus trop envie de suivre tel ou tel mode de vie. Plus du tout envie de faire "comme tout le monde", simplement parce que je pense que je serais mieux vu, de vous, de mes amis, de ma famille... Je n'ai plus trop envie de dicter ma vie en suivant certains livres, certains blogs, certains préceptes qui ne sont clairement pas adaptés à ma façon de voir la belle vie...

Alors, oui, cet article est très personnel. Presque égoïste.
J'avais juste envie de partager ça avec vous.
Voyons un peu comment je me débrouille, avec seulement l'essentiel, "selon moi". ♥

2 commentaires:

  1. C'est vrai que ça fait du bien de lâcher prise. Je suis comme toi, j'ai tendance à un peu tout planifier et parfois ça devient plus un fardeau qu'autre chose.
    Le plus dur est de rester entre le yolo et le controle-freak ! Tu peux le faire ma Popo ♥

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article qui remet les pendules à l'heure. Je me sens parfois dépasser par tout ce que je dois faire et internet me repète qu'avec un planner, un bullet journal, le miracle morning et tout le tsoin tsoin, non seulement je gèrerais un max mais en plus j'aurais du temps et donc serais super heureuse. Sauf que non, on n'a pas tous la même vie, le même rythme, les mêmes envies. Tu as raison, ne pas faire comme tout le monde et suivre sa voie.
    Encore merci pour ton énergie et ta bonne humeur.

    RépondreSupprimer