lundi, janvier 12, 2015

En dessert, mochi party !


Vous aimez les desserts ?! Ca tombe bien, La farine de riz gluant, j'ai commencé à l'utiliser quand j'ai découvert les mochi aux haricots azuki, comme on en trouve dans les restaurants asiatiques...

Cette farine est assez chouette à utiliser. Elle est sans gluten, ce qui est un avantage assez intéressant pour les personnes allergiques ou intolérantes. Beaucoup n’apprécieront pas son côté gluant dans les préparations et c'est bien dommage de s'arrêter là, car en petite touche, dans une coupe dessert sucrée, elle passera parfaitement après un repas un peu copieux...

Pour ce que je vous propose aujourd'hui, vous aurez besoin de seulement : 80 g de farine de riz gluant (qu'on trouve dans les épiceries asiatiques, la mienne, je l'achète chez Paris Store, c'est un petit sachet bleu)  et d'un demi-verre d'eau tiède (comme celui sur la photo ci-dessous). 


Dans un bol, versez l'eau sur la farine afin d'obtenir une boule de pâte qui se tient mais qui ne doit pas être trop sèche. Elle ne doit pas non plus coller aux doigts. Je ne suis pas infaillible et lorsque l'un ou l'autre m'arrive, j'humidifie mes mains ou j'ajoute une pincée de farine de riz gluant pour rendre la pâte malléable et non cassante. 


Plusieurs recettes sont à votre portée avec cette préparation. J'avais déjà proposé une façon de faire pour des mochi fourrés via Cuisine de Salon. Je ne vais donc pas revenir dessus. De plus, ces petits pâtés fourrés ne plaisent pas à tout le monde. Certaines personnes les trouvent écœurantes, ce qui peut tout à fait se comprendre, quand on est habitué aux bonnes pâtisseries traditionnelles de chez nous. Pour rendre la pâte à mochi plus "accessible", je vous propose d'en faire des mini-billes ou des petits morceaux. 


Préparez une casserole d'eau à bouillir ainsi qu'un bol avec de la farine de riz dedans à proximité de votre plaque de cuisson. Lorsque vos billes sont faites, j'en compte environ dix petites et une grosse par personne, faites les cuire dans l'eau bouillante. Elles le seront lorsqu'elles remonteront à la surface. Commencez par les grosses (edit : pour les grosses, laissez 1 minute après qu'elles soient remontées à la surface pour être certain que le cœur est bien cuit !) et quand elles sont cuites, retirez-les de l'eau avec un écumoire pour essorer un peu et glissez-les dans le bol de farine. Faites-les rouler dedans pour qu'elles s'enveloppent de farine en tournant le bol sur lui-même. Sortez les billes et réservez les. Faites de mêmes avec les petites.

Pour la dernière étape, j'ai voulu rester dans le côté asiatique du dessert en utilisant une boite de haricots azukis sucrés (on en trouve aussi dans les boutiques asiatiques) mais vous pourrez tout autant utiliser une crème de marrons, une confiture, une gelée de fruits, une compote, bref tout ce qui pourrait ressembler à un coulis. 


Dans un petit verre ou une jatte à glace, placez dans le fond, une dizaine de petites billes de mochi. Par dessus, versez une belle cuillère à soupe de "coulis". Par dessus encore, versez un yaourt de votre choix (chez moi, c'est du nature au soja, mais pourquoi pas une crème vanille, noisette, pistache, chocolat... Un yaourt de votre choix, sucré ou non... Même une crème pâtissière pour les plus gourmands !). Enfin, utilisez une boule de mochi plus grosse, que vous planterez sur le dessus, en décoration, et versez par dessus la boule une dernière cuillère à café de votre "coulis". 

Un dessert vraiment simple et gourmand. On peut l'adapter aux goûts de chacun, originaux ou moins. Bref, je vous le recommande vivement. Nous l'avons dégusté devant la télé pour le dessert un soir de la semaine, c'était top ! 


J'espère que mes indications sur cette idée/recette auront été claires. Si jamais vous avez le moindre doute ou la moindre suggestion, n'hésitez pas ! Au contraire, plus vous me ferez vos retours, plus je pourrais répondre précisément à vos interrogations ! Je vous embrasse et je vous retrouve très bientôt ! ♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire