vendredi, juillet 25, 2014

• Mon quotidien sans lactose - Sortie&Cie •

Bonjour à tous,

Voici donc le deuxième article de la série concernant mes nouvelles habitudes liées à ma non-consommation de lactose. Je suis absolument ravie des retours et ça me motive de vous en parler peut-être un peu plus concrètement à l'avenir. Beaucoup de gens pensent que c'est une lubie, que c'est psychologique... Je voudrais tellement que ça le soit ! Alors du coup, hopla, on va voir comment je m'en sors en société !


Avant de commencer, je voulais ajouter une précision ! Cet article risque d'être plus long, c'est vrai... Désolée... Mais, je pense que les sorties restent un véritable problème pour les personnes intolérantes, surtout quand on débute dans l'aventure ! Le truc, c'est qu'il ne faut pas avoir "honte" de ce soucis. On est malade quand on ingère certaines choses, malheureusement, ces choses sont dans beaucoup de plats... Mais on ne va pas mourir de faim ou rester enfermés chez nous... Ce n'est pas une tare ! Alors, ouvrons nous, tentons de faire accepter plus facilement ce soucis et vous verrez la vie autrement... Alors on y va ?!

Les restaurants ont très rapidement été de véritables bêtes noires. Si bien que je me suis (trop !) souvent convaincue que mon mal de ventre n'était pas grave et que ça passerait pour éviter qu'on ne puisse se faire plaisir à l'extérieur. Aujourd'hui, je m’aperçois que c'est une véritable bêtise que de ne pas écouter son corps. J'ai pris le parti de ne plus avoir peur de demander ce que contiennent les plats et je dois avouer que pour éviter certains serveurs peu scrupuleux, pensant que je suis une "nana capricieuse", j'utilise le terme "allergie" et non intolérance. Cela fait plus penser à "gonflements" et "pompiers", du coup, on est certain que ça passe tout seul !

• Les resto asiatiques : pour ma part, j'entends restaurants japonais ou vietnamiens. Je n'ai pas tenté autre chose encore, mais déjà avec ces deux types de cuisine, on peut s'en sortir ! Alors attention tout de même, j'ai déjà eu (TERRIBLEMENT) mal en sortie d'établissement où on m'avait pourtant dit qu'ils n'utilisaient pas de crème ou autre... Ce qu'ils oublient parfois, c'est les charcuteries ou les sauces qu'ils utilisent ne sont pas toujours 100% maison et une petite poudre de lait peut rapidement venir enrailler la machine. Alors dans ce cas, on préfère le cru ou les brochettes grillées chez le japonais. Les rouleaux de printemps et les plats de nouilles type Bo Bun chez le vietnamien. En principe, dans ces plats, les matières utilisées ne sont pas trop "travaillées" donc pas franchement de risques de tomber sur une marinade de beurre, de crème ou autre. D'autant plus que (normalement !) la plupart des plats de ces cuisines ne contiennent pas de matière lactée... Au pire, on demande ! Faites attention aux petites salades fraîches cet été, les sauces peuvent faire rapidement gonfler le bidou (j'en ai déjà fait les frais !). Point positif aussi, c'est pour les desserts ! Beaucoup de fruits, beaucoup de lait soja ou de crème de coco. Perso, je mange les pâtisseries asiatiques types pâtés de soja, tartelettes de coco, et douceurs à base de riz gluant... Pas de problèmes depuis que j'en mange, sauf une fois avec les pâtés de soja... Il existe plusieurs marques et certaines utilisent du beurre... Demandez sur place !


Les resto italiens : je n'osais pas parce que comme vous le savez de mon côté, le fromage cause des ravages. Même ceux que tout le monde consomme sans trop soucis... J'ai la "chance" d'aimer modérément les pizzas et les pâtes. Je suis la nana qui prend une salade chez l'italien quoi... Mais, j'ai découvert il y a peu, la pizza au thon. Juste de la sauce tomate, du thon, du basilic et un peu d'huile piquante. Rien d'autre. Ce fut divin ! Alors toutes les pizzerias ne la font pas sans fromage, pourtant d'après ce que j'ai pu comprendre c'est ainsi que se fait la véritable pizza au thon. Au pire, on demande de retirer la partie lactée de la pizza ! Il y a aussi les assiettes de pâtes fraîches, je pense aux pâtes à l'arrabbiata qui ne contiennent que de la sauce tomate et quelques légumes parfois... En demandant sans fromage, c'est parfait ! On peut facilement trouver des choses à manger dans la cuisine italienne qui est faite à l'huile d'olive ! Au pire, demandez ce que vous pourriez manger sans crainte dans la carte si vraiment vous ne savez pas, je l'ai fait une fois (et pourtant le monsieur italien ne comprenait pas tout !), il m'a proposé le plat du jour : un jambon grillé maison aux herbes (EDIT 05/2015 : Je mangeais encore de la viande) et il m'a proposé de l'accompagner de pâtes natures avec un filet d'huile de truffe à la place du fromage prévu au départ ! Comme quoi, ça a parfois du bon d'être intolérant... Pour les desserts, j'avoue que là, à part un sorbet (et encore, une gentille serveuse m'a un jour fait un café gourmand sur-mesure, et n'a pas pu me mettre de sorbet framboise parce qu'il contenait de la poudre de lait !) ou une salade de fruits frais... Pas folichon, mais après des pâtes ou une pizza, c'est pas toujours très grave !


• Les bistro : Pour ma part, je ne suis pas très cuisine de bistro, parce qu'en fait je ne suis pas très plats en sauces et viandes... Et c'est souvent la bonne bidoche/frites qu'on commande dans ce genre d'établissements. Alors si vraiment on n'a pas le choix, et bien on se retourne sur les salades. On prie très fort pour que le jambon ne contiennent pas de lactose et on demande sans fromage, ou sans crème ou sans ce qui vous fait mal au ventre quoi... Après, il peut y avoir des salades au poisson type saumon, thon... Des végétariennes aussi... Et puis, vu que le fromage ne fait pas mal à tout le monde... Si vous aimez les tartares de viandes ou de poissons, pas de soucis, vous le demandez sans préparation ! Question dessert encore une fois, la bonne vieille salade de fruits vous sauvera la fin du repas... Mais, je ne fréquente quasiment plus ces restaurants, c'est ceux où j'ai eu le plus de mal à me faire comprendre... Dommage !


• Les resto amis des intolérants et des végétaliens : qui dit végétalien dit pas de matière animale. Du tout. Donc, pas de lactose du tout ! Mais, là, je dois avouer que si on vit ailleurs qu'à Paris ou dans des villes assez conséquentes, c'est plus compliqué ! Mais du coup, si vous partez dans ses villes, n'hésitez pas à vous renseigner des enseignes Vegan Friendly ! Je n'en connais pas encore beaucoup, je voyage un peu, mais je dois avouer que j'aime tellement ceux où je suis déjà allée que je suis hyper fidèle... Alors à Caen, je vous conseille le Greedy Guts (j'avais d'ailleurs fait un article). Sur Paris, pour un burger qui tue, je vous conseille le HANK, qui est 100% végétal, bio et j'ai retrouvé un véritable plaisir à mordre dans un sandwich dégoulinant d'amour (sans mentir) ! Dans les chaines, je consomme beaucoup chez Exki depuis notre voyage en Belgique, le choix est assez large pour se faire plaisir quand on a dit non au lactose et en plus c'est vraiment bon ! Chez Cojean aussi, pour les petits goûters gourmands avec leur compotes de fruits sans sucres ajoutés et le crumble de pécan... A Blois, le Miss Goumard peut adapter facilement certaines de ses propositions sans gluten et parfois sans lactose... EDIT 05/2015 : je vous conseille aussi le Shelter à Tours qui tous les midis, du mardi au samedi, vous propose un menu végétalien de l'entrée au dessert ! C'est une tuerie ! Bref, pour le moment, je continue ma carte des resto "Sans lactose" et je vous en reparlerai assez souvent ! L'avantage ici, c'est qu'on ne se soucie pas de ce que contiennent les préparations, j'y mange toujours avec bon cœur et sans crainte !

Pour tout ce qui est salons de thé et autres goûters de quatre heure... Là, c'est aussi complexe que les desserts. A part trouver un endroit un peu spécialisé ou vegan friendly où on peut consommer des pâtisseries aux matières végétales, je n'ai rien d'autre à proposer ! On peut cependant manger un morceau de pain aux fruits d'une bonne boulangerie, ou boire des smoothies, ou croquer des fruits, ou engloutir un sorbet artisanal... Je n'ai pas trouvé de solution miracle pour assouvir ma gourmandise... Mais avouons, c'est déjà très bien ! Les fast-food et autres chaines possèdent (normalement) sur leurs sites internet (ou sur place demandez !) des cartes avec les allergènes. On se rend assez rapidement compte que le lait est partout ! Je n'y vais plus, au moins, c'est réglé !


Ces conseils, je les utilise pour mes vacances aussi. Avant de partir, je me fais un petit carnet d'adresses où je sais que je peux manger sans soucis. Mais il arrive parfois où on n'a pas vraiment d'endroits où se faire plaisir au resto ! Et bien nous, on a LA solution : on a toujours sur nous des couverts en plastique, des serviettes en papier. On entre dans un hypermarché, et hop, pique-nique improvisé qu'il pleuve, vente... On trouve toujours de quoi manger de façon simple et pratique : quelques bâtonnets de surimi, des petites salades de carottes (les Bonduel sont très bonnes !), un petit fromage frais de chèvre, une boisson sympa. En dessert, des fruits ou des compotes. On passe prendre un bon morceau de pain dans une bonne boulangerie ou en hypermarché si on a pas eu le temps avant qu'elle ferme et c'est parfait ! Et quand on tombe sur une grande surface avec bar à sushi, yipee ! On le fait aussi en soirée quand les resto ne nous semblent pas "encourageants". Dans notre voiture, on s'installe face à la mer ou avec une très belle vue devant nos yeux... C'est un peu rudimentaire, mais croyez-moi, c'est surement les meilleurs repas qu'on s'est fait en vacances !


Enfin, les sorties, c'est aussi en famille et avec les potes. Anniversaires, mariages, soirées... Parfois compliqué de s'imposer avec nos satanées maux de bidon et autres désagréments. Et bien, pour ma part, j'ai préféré tout expliquer à mon entourage, proche ou moins. J'apporte de quoi manger sans lactose dans les soirées où chacun apporte quelque chose (et en principe, les gens sont curieux, goûtent et aiment !). Je préviens quand on m'invite en détaillant bien tout ce que je ne consomme pas. Si ce n'est pas respecté, même oublié, je ne consomme pas ce qui va me rendre malade. Les amis ont parfaitement compris et m'appellent en cas de doutes. Ma famille ne fait plus rien avant de me demander ce que je veux manger ou a bien compris ce qu'ils devaient préparer pour me faire plaisir. A vrai dire, certains s'y sont plus ou moins mis ! J'ai déjà réussi à imposer mon problème dans le cadre d'un repas d'anniversaire servi à table, où j'ai mangé la même chose que les autres, mais sans sauce... Il ne faut pas avoir peur d'apporter un petit quelque chose pratique à manger aussi, dans le cas où vraiment rien n'est possible à faire. Si on vous en veut parce que vous mangez autre chose, alors que vous pourriez être vraiment malade, c'est que finalement, y a matière à réfléchir sur les personnes qui vous invitent.

Voilà, c'est (enfin) terminé, la longueur du poste est conséquente alors je n'en ajoute pas plus. Je terminerais lundi maintenant. Je vous donnerais des produits que j'apprécie beaucoup, des précisions sur les endroits que je fréquente, et puis si jamais vous avez des questions... Je vous embrasse et je vous souhaite une excellente soirée ! La bise...

4 commentaires:

  1. Je retourne donc manger du camembert SALUUUT <3

    Nan mais en vrai c'est clairement galère d'être intolérant, je suis contente de ne pas avoir cette particularité dans ma vie.
    C'est vrai que ça doit pas être toujours facile dans un resto de demander des plats sans ceci, sans cela. SA FÉ RELOU TSÉ.
    Mais la santé passe avant tout et faire cuire une pizza sans base de fromage c'est pas bien compliqué ou encore enlever les tranches de chèvres dans une salade :)
    En tout cas, je te jure, je veux testet l'huile de truffe Obligée c'est devenu ma nouvelle lubie <3

    La bise demoiselle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton com, ça me fait plaisir de lire des personnes qui ne sont pas intolérantes et qui réagissent à ces articles. Surtout de voir que vous comprenez... Quand je croise encore des gens qui prennent les intolérants pour des "chochotes" difficiles... Ca me gonfle !!! Au plus haut point...

      Alors même si tu manges du camembert, et tout autres types de fromages ou de la crème, je te fais d'énormes bisous pour tes encouragements ! Et puis, j'espère bien qu'on pourra se faire des pasta à l'huile de truffe ensemble... Qui sait ?!

      La bise demoiselle :)

      Supprimer
  2. C'est vrai que dans un pays du fromage et de la viande, c'est pas toujours évident ^^
    Dans d'autres pays d'Europe, ça a l'air beaucoup plus facile. Je sais qu'en Allemagne (du moins à Berlin), c'est très tourné végétarien et vegan, donc y a toujours de quoi trouver. A Stockholm aussi d'ailleurs, j'ai vu quelques restaurants vegan dans mon guide et au détour des promenades.

    La France a du retard là dessus, alors que commercialement parlant, ça pourrait rapporter gros !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes absolument en accord. L4an passé, quand nous sommes allés en Belgique, en Hollande et en Allemagne, je crois que c'est là que j'ai eu le moins de difficultés à trouver à manger. C'était tellement facile, parce que tout est clairement indiqué dans la compo des aliments. Et puis, les rayons sans lactose sont bien mis en avant, et on trouve de TOUT ! Même dans les supérettes, on peut trouver de quoi manger sans problèmes ! Dans les resto, c'est pareil !

      J'ai vu qu'en Italie, c'était aussi le cas... Je pense vraiment qu'on considère les intolérances comme des "lubies" et qu'on ne les prend pas vraiment en considération. Les véritables allergiques en pâtissent pour le coup et eux qui ne peuvent pas faire un faux pas sous peine d'aller à l'hosto sont encore plus embêtés... Peut-être que ca arrivera bientôt ! Espérons...

      En tout cas merci pour ton commentaire ! C'est aussi un bon moyen pour les lecteurs de trouver leur bonheur pour préparer des voyages peut-être !

      A bientôt !
      Des bises...

      Supprimer