• Po'Potes - Makis à la Truite •


Vous le savez (oui, je sais que vous savez, ne dites pas le contraire), j'adore (et le mot est faible) la cuisine japonaise ! J'en raffole depuis que je suis avec mon mari qui est un inconditionnel. Il m'a fait découvrir des tonnes de choses, il est allé au Japon deux fois et dans la famille d'une copine, du coup, il connait le typique, et il a quelques restes... Comme la cuisson du riz et autre roulage de maki.


Il vous faudra pour deux beaux rouleau (voire trois) : 100g de riz à sushi cru (pour ma part, je n'avais qu'un mélange de riz complet, et c'est très bien passé), 125g d'eau, 20g de vinaigre de riz, 10 g de sucre, une pincée de sel (+ deux cuillères à café de mirin si vous en avez), des feuilles de nori.
Alors, c'est parti ! D'abord la cuisson du riz. La chose à faire avant, surtout si vous avez du riz pour sushi, c'est de rincer le riz à l'eau froide avant la cuisson. Plusieurs fois, plongez votre riz cru dans l'eau, et frottez-le entre votre paume. Répétez l'opération jusqu'à ce que l'eau soit la plus claire possible.


Et là, c'est l'étape de cuisson, selon vos habitudes. Je vous donne une recette abordable, tout le monde n'a pas le matériel, ni de cuiseur de riz. Du coup, je vous dis simplement de cuire votre riz de la façon dont vous le fait d'habitude, sauf qu'il doit être un peu plus cuit que la normale. Pas trop cuit non plus, mais qu'il colle un peu quoi. Il faut qu'il puisse tenir en petit tas quoi. Pendant ce temps, mélangez votre vinaigre, votre sucre, votre sel et votre mirin si vous en avez. Laissez reposer pendant que le riz termine de cuire.

Quand le riz semble vous convenir, versez-le dans un plat froid, à fond plat, type lèche frite, ou grand plat à gratin à bord fin. Ajoutez par dessus le mélange liquide de vinaigre. Avec les doigts ou avec une spatule type marquise (ou encore mieux une jolie spatule plate en bambou), mélangez votre riz pour qu'il s'impregne de la sauce. Attention, il faut être délicat, le riz est bien cuit, et il pourrait tourner rapidement en mode "purée de riz". Soyez lent dans vos mouvement, c'est ça aussi la cuisine japonaise, c'est assez minutieux et du coup, ça prend un peu de temps si on veut bien faire les choses, et qu'on débute !


Laissez votre riz de côté, et prenez votre pavé de truite. Je n'en avais jamais mangé cru et franchement, je préfère au saumon. Pour couper votre pavé, prenez un couteau très bien aiguisé, c'est plus simple pour trancher la chair en une fois. Vérifiez qu'il n'a plus d'arrêtes et retirez la peau, on sait jamais. Ensuite, posez votre pavé sur une planche à découper, découpez de fines tranches d'environ 5 mm, je trouve ça suffisant, après, si vous voulez plus gros, de dépassez pas plus de 1 cm. En gros, pour faire simple, suivez les ligne que tracent la chair du poisson, ça donne une bonne indication pour la découpe en principe.


Enfin, on va rouler les makis. Prenez une feuille, et déposez-la sur une planche à découper bien sèche. Humidifiez vos mains, à l'aide d'un peu d'eau vinaigrée. Prenez du riz dans vos mains, et placez le tas sur la feuille de nori. Encore une fois, c'est comme vous le sentez. Je n'aime pas quand ils sont trop chargés en riz, c'est super écœurant je trouve, alors de les faire moi-même me permets d'en mettre moins. Mais encore une fois, le fait-maison permet d'adapter à son goût. Mettez donc du riz autant que vous le voudrez et étalez le sur la largeur de la feuille, et de bas en haut, mais veillez à laisser une bande non recouverte sur le haut de la feuille, pour sceller le rouleau à la fin. Avant de rouler, placez au milieu de la bande riz plusieurs morceau de truite cru, sur la largeur. Vous pouvez ajouter du wasabi, ou des bâtonnets de concombre. Perso, pour la première fois, j'ai fait simple, je n'ai mis que du poisson.


Et puis, il faut rouler. La feuille de nori a tendance à être fragile. Du coup, soyez prudents en enroulant le tout. Si vous avez une natte et bien utilisez-la, cela permettra de les faire plus serrés, et plus facilement. Mais sans, c'est tout à fait faible. Il existe des tonnes de vidéo en ligne, n'hésitez pas à vous y référer si vous avez peur de vous lancer. C'est ce que j'ai fait, en plus de conseils de mon mari, et franchement, ce fut un jeu d'enfant. Et enfin, découpez vos makis, de la taille que vous voudrez. J'en taille environ 6 par rouleaux, en retirant les extrémités pour qu'ils soient beaux. Et ouais, le sens du détail!


Un peu au frigo, couverts d'un film transparent, surtout pour éviter que votre frigo ne sente trop le poisson cru... C'est mieux. Faites une rapide salade de crudité, et hop, voilà un bon repas entre amoureux. Dans mon cas, il me restait quelques morceaux de poisson, j'en ai fait des sashimi, c'était top. Vraiment ! Sauce soja, gingembre en saumure, wasabi, et hop, c'est parti.


Bon, j'espère que je n'ai pas été trop rapide dans mes explications, si c'est le cas, posez-moi des questions. J'y répondrais sans soucis. En attendant, je vous souhaite une excellente journée, la mienne va être plus que parfaite. Je vous retrouve demain... Jeudi 16 Janvier 2014... ♥

4 commentaires:

  1. super recette, merci ! Je suis une grande fan de cuisine japonaises également, une fois qu'on prend le coup on peut faire de super truc !

    RépondreSupprimer
  2. Miam miam ! Je commence à être en manque de makis mais étant donné que mon homme n'aime pas, je n'en mange plus :/

    Alors comme ça tu ne bosses plus du tout à l'IUT ? Mince alors, j'espère que tu retrouveras vite du travail :)

    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. tu me donnes faim
    cela fait tellement longtemps que je n'ai pas manger de sushi
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.