mardi, octobre 01, 2013

• Po'Potes - Les Gourmandises from Japan •


Déjà inconditionnelle des mochi à la pâte azuki, que j’ai déjà eu plaisir à fabriquer à la maison, j’ai eu l’idée lors d’une soirée entre amis, de me lancer dans d’autres petites gourmandises. Rien à voir avec les Wagashi (pas encore, patience !), mais j’ai trouvé très agréable les saveurs simples mais efficaces de ce genre de petites bouchées. Du coup aujourd’hui, ce n’est pas une, mais bien quatre recettes, ultra rapides, et super simples que je vous propose : le daifuku azuki, le kasutera, le dorayaki et une petite verrine de crème au soja.


Pour les daifuku (à ma façon!), il vous faudra : 50 g de farine de riz gluant, 75 ml d’eau, 2 cuillères à café de sucre (à faire fondre dans l’eau), une boite de haricots azuki (en épiceries asiatique, qui servira dans les autres recettes également !) ainsi que de la fécule de maïs (sur la photo, vous voyez de la coco, mais c'est 100 fois meilleur sans !).

Tout simplement, mélangez la farine et l’eau sucrée.  J’avais trouvé une recette via le web (et malheureusement impossible de la retrouver, je ne pourrais pas donner la source, j’en suis navrée…) qui donnait un résultat au top avec un simple micro-onde ! Il suffit d'y cuire votre mélange liquide pendant à peine 1 minute. De le sortir, de mélanger la pâte qui s’est formée, et de la replacer à peine 30 secondes au micro-onde. Placez votre pâte dans un saladier, et tamiser de la fécule de maïs par-dessus, malaxez, afin que votre pâte ne colle plus. Enfin, prenez des petits morceaux de pâte, faites en des boules, placez-les dans votre paume de main et avec votre pouces, faites un petit creux. Garnissez d’un peu de haricots azuki, et refermez.  Je vous conseille de les mettre un peu au frigo après, pour qu’ils se consolident un peu. Et de les sortir quelques instants avant de les servir.


Pour la crème au soja : 25 cl de lait de soja, 2 jaunes d’œuf, une cuillère à soupe de maïzena et une belle cuillère à café de miel.

Mélangez vos œufs et votre lait de soja. Ajoutez votre miel et votre cuillère de fécule. Mélangez bien le tout, placez sur feu doux. Sans jamais cessez de remuer, faites épaissir votre crème à la consistance voulue. On place dans des verrines et on réserve au frais lorsqu’elles seront moins chaudes. Sortir un peu avant de servir, et mettre une noisette de pâte Azuki pour décorer le tout !


Pour le doriyaki : 1 œuf, 60 g de farine, 15 ml d’eau, ½ cuillère à café de levure chimique, ½ cuillère à café de miel. Et de la pâte de haricot Azuki.

C’est aussi simple que de faire des pancakes, on mélange les ingrédients. On laisse reposer la pâte pour qu’elle lève un peu. Dans une poêle chaude et un peu huilée, on fait des petits pancakes (taille de blinis), et on réserve pour qu’ils refroidissent un peu. Quand, ils sont ok, on tartine de pâte de haricot et on referme avec un autre mini pancake. Et voilà ! Ca sèche assez vite, le mieux est de les faire au dernier moment.


Et enfin, pour les kasutera (j’ai adapté la recette pour des bouchées individuelles, à l’origine, c’est une grosse génoise rectangulaire, et la recette est un peu différente, mais je compte l’adapter dans une prochaine recette) : 1 œuf, 33 g de farine, 1 cuillère à café de miel.

Faites préchauffer votre four à 160°. Montez le blanc en neige. Dans un saladier, ajoutez deux cuillères d’eau chaude, et faites-y  fondre votre miel. Ajoutez le jaune d’eau, et battez le tout. Ajoutez ensuite, délicatement votre blanc en neige à l’aide d’une spatule. Enfin, ajoutez d’un coup la farine, et mélangez de nouveau. Versez votre pâte dans des petits moules en silicone et faites cuire toujours à 160°, pendant environ 15 minutes. Vérifiez tout de même, selon la taille des bouchées, il faut que ce soit fondant et donc, si c’est trop cuit, ce sera soit trop sec, soit caoutchouc pas top… A déguster froid, mais tiède, c’est aussi encore très bon ! ;)


Enfin, pour la présentation vous gérez ! A servir avec un bon thé vert, ce serait l’idéal, mais les amateurs de café trouveront très cool ces petites douceurs ! Un conseil, s’il vous reste de la pâte de haricot azuki, servez-la en « bonus » dans une coupelle au milieu des convives, ils y retournent toujours ! 


Et bien voilà, je répète que ces recettes sont très basiques, surtout très simples, et dans mon cas, adaptées au mode « Café Gourmand ».  Les recettes pour les formats « normaux » sont un peu différentes, et si vous souhaitez des informations supplémentaires sur ces dernières, n’hésitez pas à me les demander, je vous fournirais ce qu’il vous faudra ! Sur ce, je vous laisse passer un agréable mardi. Je vous embrasse ! ♥ 

7 commentaires:

  1. Il est 9h ... j'ai déjà faim!

    RépondreSupprimer
  2. Elle me font de l’œil ces gourmandises, t'as pas idée ! Y a moyen de venir prendre le thé cet aprem ?!

    RépondreSupprimer
  3. humm ça donne trop envie!!

    RépondreSupprimer
  4. Ooooh Elles me donnent faim ces petites gourmandises!

    RépondreSupprimer
  5. Quel assortiment de délices... moi aussi j'adore ces desserts japonais. C'est une bonne idée de les réaliser en mignardises car il faut avouer qu'ils sont un peu bourratifs quand même....

    RépondreSupprimer
  6. une assiette bien gourmande qui incite au voyage ;)

    RépondreSupprimer
  7. a déguster avec un délicieux thé!

    RépondreSupprimer