La brioche légère comme un nuage


Lundi matin, chagrin, j’aurai envie de vous dire. Après le superbe week-end que j’ai passé, la semaine va être difficile à aborder, normalement, dira-t-on…  Mais, j’ai trouvé un truc infaillible pour remonter le moral des troupes… La brioche tellement moelleuse qu'on pourrait dormir dessus !


Et à voir vos commentaires postés sur Instagram, j’ai cru comprendre que la recette en intéressait plus d’un… Alors, ni une, ni deux, je vous dévoile la recette. Adaptation complète et personnelle d’une brioche lamda, sans matières grasses autre qu’un yaourt et avec très très très peu de sucre… 
Bref, de quoi remonter doublement le moral, non ?!

Recette éditée le 20/07/2015 : Pour cette jolie brioche moelleuse, vous aurez besoin de 500 g 250 g de farine blanche bio, 10 g 5g de levure de boulanger (pour ma part, deux petits sachets un sachet), 80 g de cassonade  deux cuillère à soupe de sirop d'agave (pour ma part, j’avais mis seulement 20g, et la brioche sans rien dessus pouvait sembler fade pour les bouches très sucrées. Pour ma part, ça ne me dérange pas, et si on ajoute des choses à tartiner comme des confitures, ce n’est pas plus mal !), 250 ml d’eau et de lait 125 ml de lait de riz/soja(j’ai mis plus d’eau que de lait ! Moitié soja/moitié riz), 1 yaourt (au soja pour ma part), 1 pincée de sel et un œuf entier. EDIT du 20/07/2015 > J'ai retiré l’œuf et j'utilise du lait de riz qui contient de la matière grasse pour une version vegan. C'est encore meilleur ! Mais libre à vous faire la recette de base qui est rayée ! :)


On commence par faire chauffer le mélange eau et lait, mais sans le porter à ébullition. Utilisez un peu du mélange pour délayer dans un verre la levure de boulanger.  Pendant ce temps, dans un récipient, mélangez votre yaourt à votre œuf, afin d’obtenir une pâte très lisse.

Dans un grand saladier, ajoutez votre farine, ainsi que votre sel et votre sucre. Mélangez grossièrement les produits secs pour que tout soit homogène. De plus, cela évite que votre levure soit en contact direct avec le reste, ce qui lui fait perdre de son pouvoir « gonflant ». Donc, ajoutez enfin la levure délayée dans le mélange eau/lait et le mélange yaourt/œuf. C’est donc le moment où, les possesseurs de robots ménagers resteront propres, et où les autres comme moi, n’ayant que leurs mains, vont être un peu cracra, mais musclés ! Il faut donc mélanger le tout, pour former une boule. Elle sera encore un peu collante c’est normal. Au fur et à mesure, ajoutez le reste du mélange eau/lait encore chaud.


Farinez votre plan de travail, et renversez y votre boule collante. Il va maintenant falloir travailler tout ça. Tourner votre pâte dans tous les sens. Écrasez-la de la paume de la main. Lancez la contre le plan de travail de manière assez vigoureuse. Bref, faites en sorte de l’oxygéner le plus possible pour que votre mie soit tendre. C’est un vrai moment sportif, et qui défoule aussi ! Vous obtiendrez donc une vraie boule de pâte, plus sèche, et c’est donc maintenant que vous la replacez dans le saladier, que vous la recouvrez d’un torchon humide, en la laissant à l’air libre, pendant 2 heures. Au bout de ce temps, vous constaterez qu’elle a largement doublé de volume. 

Farinez de nouveau le plan de travail, renversez la pâte, et en mettez-y un bon coup de poing dedans (ne vous blessez pas quand même). Cela permet de retirer l’excédent de gaz qu’elle contient. On va donc de nouveau pétrir la boule de pâte, pour cette fois-ci, la façonner comme on le souhaite. Une fois qu’elle est retravaillée, vous pourrez vous amuser. Une brioche tressée, des briochettes individuelles, des navettes, des roulés avec de la confiture, petites de chocolat, fruits secs… Bref, soyez créatifs ! Pour ma part, j’ai investi dans un joli moule à brioche, je l’ai aplati au rouleau, puis repliée en deux avant de la mettre dans mon moule, pour une forme amusante. Et là, on repose un linge humide par-dessus, et on laisse de nouveau pousser la pâte pendant 1h30, cette fois-ci.


Enfin, avant la fin de la pousse, faites préchauffer votre four à 210°. Une fois que le temps est passé, placez votre brioche pendant 25 minutes au four. Prenez garde qu’elle ne colore pas trop au-dessus.


Et voilà, à déguster à la sortie du four encore chaude. C’est parfait. Mais le lendemain, c’est très bien aussi. Elle reste moelleuse, et très tendre. Alors, oui, c’est long, parce qu’une pâte à brioche ça doit pousser. Mais avouons, que manger une bonne brioche maison, avec que des bonnes choses à l’intérieur, ça vaut bien le coup d’être patiente, non ? N’hésitez pas à me poser des questions, ou à interagir via les commentaires, mails, ou toutes autres plateformes où je suis connectée. Je voudrais bien les voir moi, vos créations ! 

On se retrouve très vite pour d’autres petites recettes ! Bonne journée à vous… ♥

6 commentaires:

  1. Haaaa cool, merci pour cette recette, je tenterai tout ça !
    Bises

    Alison

    RépondreSupprimer
  2. Miammmm ce sue cela à l'air bon, je note et merci par la recette

    RépondreSupprimer
  3. Ahhh chouette ! Je vais essayer ça rapidement, tout du moins, quand j'aurai du temps devant moi :) !

    RépondreSupprimer
  4. Aie !
    Je t'avais demandé la recette sur Instagram, j'attendais avec impatience de pouvoir la tester quand tu l'a publiée. Hier soir je m'y mets, ravie d'avoir de la brioche lundi matin... sauf qu'elle n'a pas du tout du tout gonfler :/
    Je ne comprend pas, j'ai pourtant mis 8g de levure boulangère et rien. Du coup, brioche parpaing probablement délicieuse si elle avait gonfler...
    Je suis parée pour ré essayer dès que possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est surement du au fait que tu ne l'as peut-être pas assez pétrie. Je précise qu'il ne faut pas avoir peur de la taper fort contre le plan de travail. Ca va permettre d'oxygéner la pâte et pour la pousse ça aide pas mal ! ;) C'est arrivé à une amie, et son copain ayant plus de force en a refait une, c'était top ! ;) Bon courage !

      Supprimer

Fourni par Blogger.