• Au saumon, mon préféré ! •

Bonjour à tous,
Comme promis, aujourd'hui, je vous propose une petite recette, sans prétentions, qui a beaucoup plu par chez moi.
Toujours dans ma volonté de manger bien mais léger, j'ai décidé de faire de petits "berlingots" au saumon, un peu comme un maki, sauf que j'ai remplacé la feuille de nori par un morceau de poireau frais.







Voyons ce dont vous aurez besoin pour deux personnes pas trop gourmandes (adaptez au besoin) :

Une ou deux feuilles de poireau frais
Un pavé de saumon (le mien était surgelé, ça ne pose pas de soucis)
Un oignon
Un sachet de vermicelles de riz
Sauce soja, Graines de sésame et Origan


1. Émincez l'oignon et conservez le cru, aplatissez bien votre feuille de poireau et faites cuire votre saumon. C'est l'occasion de vous présenter mon meilleur ami en cuisine : le cuiseur en silicone qui passe au four et au micro-onde. Je cuis pratiquement tout avec ça (3/4 minutes pour 4 pommes de terre entières avec peau), et autant dire que ça vaut une cuisson vapeur quand elle est maitrisée.
Ici, j'ai fait bien cuire le saumon, pour qu'il s'émiette facilement.


2. Une fois le saumon cuit, mettez le dans un bol et ajoutez votre oignon. Mon second meilleur ami en cuisine entre alors en action. Je l'appelle "Billy" pour une raison totalement perso, mais un mixeur manuel est peut-être plus clair pour vous. Le jus que rendra votre oignon cru va permettre au saumon assez sec de se réhydrater et on a absolument pas besoin d'ajouter de crème ou autre élément supplémentaire. Après, pour les gourmands, vous pouvez ajouter ce qu'il vous plaira.
Perso, ce sera simplement du sésame et de l'origan.


3. Pour le montage, c'est simple. Vous mettez votre mélange dans l'intérieur de la feuille de poireau, et vous la roulez. Un conseil, munissez vous d'un ciseau de cuisine pour couper vos morceaux. Et autre conseil, cuisez vos rouleaux entiers avant de les couper. Ce sera plus simple à découper par la suite. Et aux ciseaux, on coupe plus simplement les fibres du poireau.












4. Pour la cuisson, et pour faire ces bandes (qui ne sont pas cramées pour ceux qui auraient un doute), il suffit de faire cuire et de déglacer sur la fin de la cuisson avec un trait de sauce soja directement dans la poêle chaude. Ça va "caraméliser" en quelque sorte.

Voilà, vous n'aurez plus qu'à faire cuire vos vermicelles, et déposer les "berlingots" tout dans un bol, une assiette... Bref, comme vous le sentez. C'est parfait pour un déjeuner rapide, un diner léger, et même un petit apéro sympa. Si vous avez des questions, c'est en commentaire !

J'ai bien lu les commentaires, notamment sur les  "7 jours dans ma boite".
J'ai vu que certains posaient des questions sur certaines de mes réalisations culinaires.
J'ai bien tout noté et ce sera pour un prochain article. Sans faute !

Je vous laisse, passez une bonne journée !
A bientôt...

6 commentaires:

  1. Franchement je la trouve trop bien cette recette,original et pas complexe, merci.

    RépondreSupprimer
  2. Alice.L11/28/2012

    Le vermicelle de riz c'est les espèces de spaghettis translucides? :)
    Ca à le goût de riz? Et est-ce que c'est mieux que des spaghettis?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rolala, le retard de réponse en fait...
      Oui, c'est exactement ça. Et non, ça n'a pas de goût particulier. C'est vraiment comme le vermicelle, c'est juste très fin et ça colle plus...

      Ça change! =)
      Mais j'avoue que c'est plus pour caser dans les rouleaux de printemps!

      Supprimer
  3. Anonyme1/10/2013

    cette recette est une tuerie, testée et approuvée plusieurs fois
    merci beaucoup
    des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, chouette! =)
      Je suis ravie de voir des retours sur les recettes que j'ai pu proposer!
      Merci beaucoup! ♥

      Supprimer

Fourni par Blogger.