• Varier les plaisirs... •

Végétalisme ?!
Depuis quelque temps, le terme est omniprésent sur les blogs. Les « modeuses » ne jurent que par les restos qui ont banni toutes matières animales de leurs préparations et les blogs « Cuisine » se tournent de plus en plus vers cette tendance. 

Ni pour, ni contre, je suis assez ouverte d’esprit culinairement parlant pour avoir eu envie de tester à mon tour. Bien sûr, dans mon petit Blois, autant vous dire que les restaurants du type sont inexistants. Il a fallu que je cherche. Les liens des blogs que je consulte régulièrement m’ont menée vers de petites mines, qui proposent des recettes simples, très abordables, et qui remplissent très bien le ventre sans avoir besoin d’ajouter de viande, ni de crème, ni d’œufs…Ce n'est pas forcément "light", au contraire, même si personnellement, j'adapte les recettes à ma très faible consommation de matières grasses et de sucres...

Bref, juste du végétal et franchement, c’est bon !



Cette tendance à vouloir tout quitter pour voir si le pré des « vegan » est plus vert peut faire un peu peur. Les carences. Les manques. Les carnivores invétérés. Les buveurs de lait. On pourrait penser qu’on se sent frustrer de tout bannir comme ça. Pour ma part, je vois tout ça comme une opportunité de varier les plaisirs. Je ne pourrais pas refuser une bonne part de poulet au curry par exemple. Je me verrais assez difficilement ne plus consommer de tartes dans mon petit salon de thé qui y met un peu de bonne crème. Ou simplement, mon œuf à la coque me manquerait beaucoup trop !

Varier les plaisirs, pour éviter de s’ennuyer. J’ai fait le pari. J’ai préparé mes menus de la semaine, et les repas du midi ne seront QUE végétaliens (pas végétarien hein !), et pour vous donner l’eau à la bouche, voici la plat principal de demain midi : Lasagnes aux légumes et aux champignons. 


Et bien, par quoi commencer ?! Faites revenir sans matières grasses tous vos légumes ensembles. Ajouter vos épices et vos cuillères de lait de soja. Faites en sorte que votre feu ne soit pas trop fort, pour éviter que tout « crame ». 
Ajouter un peu d’eau si ça prend au fond. Et mélangez souvent pour éviter que ça colle. 


Dans un plat à gratin (moi, j’ai tenté en petit cocotte couverte, la cuisson est top !), montez vos lasagnes. Après, ça dépend des plaques que vous utilisez. En principe, elles cuisent grâce à la sauce qui accompagne le plat (tomate et béchamel). Si vous souhaitez ajouter du coulis de tomate, dans ce cas, ça ne change pas (attention, la béchamel n’est pas « vegan » en principe, il faut trouver une recette adaptée !), il suffit de poser une couche de coulis et vos légumes par-dessus en alternant avec les plaques de pâte, et jusqu’en haut du plat. 

Pour ma part, j’ai toujours tendance à faire cuire mes plaques avant, à l’eau bouillante, pour être certaine qu’elles soient fondantes. Mais ceci n’engage que moi. Pour le dessus, pas de fromage, mais j’ai parsemé des herbes de Provence et un peu de lait de soja avec quelques morceaux de poivrons rouge.

Voilà pour la recette de la journée à tenter demain... Vous pouvez bien évidemment y ajouter de la viande, du fromage de chèvre, de la mozza, de tout, mais ce ne sera plus végétalien. 
Mais, c’est aussi la preuve qu’on peut utiliser une base de recette et en faire ce qu’on veut…

A vos assiettes, à vos questions sur le végétalisme ou sur la recette et à demain pour un look tout en douceur…

7 commentaires:

  1. Pourquoi pas , ca n'as pas l air mauvais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hier midi, j'ai fait une galette de pomme de terre fourrée au petits légumes du soleil. Un vrai délice avec un peu de salade verte.
      Même mon Homme est convaincu! =)
      Vraiment à tester de temps à autres !

      Supprimer
  2. ribemont10/30/2012

    cela me plais bien !!! je vais essayer !!! bonne appetit a tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut essayer, c'est franchement très bon ! =)

      Supprimer
  3. Alice.L10/30/2012

    Pourquoi pas de temps à autre pour varier les plaisirs comme tu dis! Mais pour moi en tout cas, ça reste une alimentation largement trop incomplète que tu ne peux pas tenir pendant toute une vie. Cette alimentation ne pourra jamais amener tout ce dont on a besoin en mangeant "normalement"... Après il y a aussi toute cette philosophie derrière : le fait de ne pas manger ce qui provient d'un animal.. Je serais curieuse d'avoir plus de témoignages de personnes étant végétariennes 100% : pourquoi réellement, si leur santé suit derrière,... Après c'est peut-être trop intimes pour certains aussi!
    En tout cas une bonne viande rouge, des oeufs brouillés ou du bon poisson, ça ne se refuse vraiment pas!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela pourrait être très intéressant d'avoir des retours de personnes qui sont à 100% dedans. Moi, je sais que certains aliments provenant des animaux me répugnent, parce que je vois l'animal avant de me dire que c'est de la viande... C'est idiot, j'en suis absolument consciente.

      Mais après, je ne peux pas refuser un bon morceau de poulet rôti du Dimanche (j'aime pas la viande rouge, ça aide aussi beaucoup !), un morceau de poisson en papillote avec des petits légumes... Des fruits de mer en pagaille... Et je passe sur les oeufs à la coque qui ne me quitteront jamais, c'est certain.

      Mais après, oui, si c'est une réelle philosophie de vie, c'est intéressant d'aller plus loin dans la réflexion et de comprendre... Pourquoi ne pas faire un article "interview", d'une personne qui accepterait de témoigner...

      Si ça vous intéresse, et bien faites le savoir ! =)

      Supprimer
    2. Alice.L11/06/2012

      Moi ça me dit bien si d'autres sont intéressés et que tu trouve quelqu'un pour le faire! :)

      Supprimer

Fourni par Blogger.