- Et si on mangeait?! -

Avez-vous déjà eu envie de faire très plaisir à l’homme/la femme de votre vie, en lui faisant un petit repas romantique, mais que vous n’aviez pas grand-chose sous la main ?! Ou que des amis vous appellent, et qu’ils débarquent pour l’apéro à la dernière minute ?! Pas de panique ! Découvrons ensemble des petites recettes simples, pas chères, peu caloriques (parce qu’on est pas obligé de faire gras pour faire bon, c’est mon pari depuis près de deux mois !) pour "briller" pendant les repas !


Pour commencer, on va faire la liste des indispensables :

- Des œufs
- De la crème fraiche, un yaourt nature ou du fromage blanc
- Oignons, échalotes, ou toutes autres épices/condiments que vous appréciez
- De la farine
- De la levure
- Du sucre

Sinon, tout et n'importe quoi! Vous verrez...

Niveau accessoires :

L’idéal serait d’avoir des petits moules individuels (autant dire en silicone parce que les recettes colleront aux parois…), du papier sulfurisé, un four, une cuillère à soupe et une à café, un bol, un couteau, une fourchette, une poêle… J’exagère, je pense que vous pouvez aisément trouver la plupart des choses !

On y va ?!

Madeleines (base pour du sucré ou du salé) :

J’appelle ça madeleine, parce que j’ai la chance d’avoir des petits moules à madeleines en silicone, mais vous pouvez les faire dans des petits moules à muffins par exemple. C'est en fait, une pâte à cake perso. Mettez peu de pâte en revanche, faut éviter que ce soit écœurant à manger quand même. C’est fait pour des bouchées apéro à la base !

Vous prenez un bol, cassez-y un œuf et battez le. Quand le mélange est bien liquide, ajoutez deux cuillères à soupe de farine. Normalement, vous devriez obtenir une sorte de pâte très épaisse qui fait une boule. Pour la délayer on ajoute un peu de lait. Attention, c’est un peu « au pif », mais n’en ajoutez pas trop, la pâte ne doit pas être trop liquide. On ajoute deux cuillères à café de levure à la fin. A cette étape, on rajoute ce que l’on souhaite mettre dans nos madeleines. Garnissez les moules avec la préparation. Enfournez à four chaud (180°/200° selon votre four) et laissez cuire environ 20 minutes (toujours surveiller !). Conseil : meilleur quand ça sort du four!

Cette base peut être salée (ou aromatisée), et même sucrée. Du coup, on peut aussi bien en faire un apéro, qu’en dessert. Exemple ?! Jambon, fromage de chèvre, pommes, poires…

J’ai déjà testé deux façons. J’ajoute la moitié d’une boite de thon à la tomate au mélange. Si vous n’avez que du thon, pourquoi pas mettre une pointe de ketchup (mais très peu !) pour donner un petit côté provençale à la madeleine. Pour l’autre test, j’émince un oignon et un knakis en petits morceaux. Et voilà ! Testées et adoptées…


Petits flans salés :

Flans aux pruneaux et à la pomme

Rien de plus simple ! Dans un bol, vous mélangez un œuf et vous le battez jusqu’à obtention d’un mélange bien liquide. Ajoutez après une cuillère à soupe de crème fraiche (moi, j’utilise de la 15%). On mélange bien. On assaisonne à sa guise (il faut goûter la préparation pour savoir, on trempe le petit doigt et hopla !). 

Maintenant, vous pouvez mettre ce qu’il vous semble bon de mettre dans un petit flan ! La technique, c’est de garnir les moules avec ce que vous comptez mettre dedans. Après vous arrosez-le contenu à l’aide d’une cuillère. Remplir jusqu’au bord, et voilà ! Niveau cuisson, comme pour les madeleines, on cuit à four chaud (180°/200°) pendant environ 20 minutes. On peut les manger chaud ou froid.

Personnellement, j’ai des petits moules à cannelés (1€ dans les foires à pas cher chez Auchan !). Je les garnis de poisson que j’ai haché au couteau avant (et on peut le faire avec du poisson pané !).
Je les ai faits aussi sucré (en ajoutant un peu de sucre à la préparation de base), et j’ai mis des petits morceaux de pruneaux ou de pommes.


Pâte pour faire pleins de trucs : 

Tartelettes pommes-pruneaux

Cette pâte, je l’ai faite au pif, comme on dit. Alors oui, il n’y a pas de beurre, on pourrait le comparer à une pâte à pain très fine, mais ce n’est pas désagréable en bouche, n’ayez crainte ! Sinon, je ne vous le dirais pas hein…

On reprend notre bol. On bat un œuf. On rajoute deux cuillères à soupe de farine et du sucre (moi une cuillère à café pour cause de régime mais on peut en mettre plus, suffit de goûter !). Et là, on y met les mains, il faut pétrir. On peut ajouter de la farine, pour que la pâte ne colle pas trop aux doigts, mais attention, on goûte, pour éviter que la pâte n’ait trop goût de farine !

Et voilà notre base. Avec ça, j’ai fait un crumble Pomme/Pruneaux et une petite tartelette aux fruits. Et là encore, vous pouvez  laisser parler votre imagination. Au niveau des cuissons, ça dépend des fours. Il faut surveiller, dès que la pâte commence à coloré, c’est bon. Il faut que ça reste moelleux et tiède. Un délice !

Bien sûr, je précise qu’à fois chaque les proportions sont faites pour deux (sauf les madeleines) ! Après, il faut ajuster en fonction de combien de personnes vous recevez, mais ne partez pas sur la base du « on est 4, alors je double tout ». Vous n’allez plus vous en sortir ! Alors, faites pour deux, et après vous tenter de jauger !

Bon Appétit !

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.